Nombre total de pages vues

mardi 3 décembre 2019

Le prix Rossel 2019 à Vinciane Moeschler

Vinciane Moeschler (c) Astrid di Crolallanza

Franco-Suisse vivant à Bruxelles depuis vingt ans, journaliste, animatrice d'ateliers, cinéaste et écrivaine (romans, théâtre), Vinciane Moeschler a remporté ce mardi 3 décembre le prix Victor Rossel 2019 pour son roman "Trois incendies" (Stock, 283 pages), discrètement paru en mai de cette année.

Le jury a préféré en finale son cinquième roman aux trois autres présélectionnés (lire ici). "Trois incendies" n'a été choisi qu'au cinquième tour, par quatre voix contre trois à "D'innombrables soleils" d'Emmanuelle Pirotte et deux à "Poney flottant" d'Isabelle Wéry, le premier roman "Blues pour trois tombes et un fantôme" de Philippe Marczewski et "Baïkonour", deuxième d'Odile d'Oultremont ayant été alors écartés.

"Trois incendies" est le portrait de trois femmes, de trois tempéraments, de trois générations. Alexandra, reporter de guerre, qui immortalise la folie des hommes avec son Rolleiflex. Mais le massacre de Chatila, en 1982, est le conflit de trop. Elle ne comprend plus son métier, étrange tango avec la mort. Elle éprouve le besoin vital de revoir sa mère, Léa... Celle-ci, née en Belgique, a connu une enfance brutale, faite de violence et de secrets. Alors que sa mémoire s'effrite, sa fuite des Ardennes sous les assauts des nazis lui revient, comme un dernier sursaut avant le grand silence.
Et puis il y a aussi Maryam, la fille d'Alexandra, la petite-fille de Léa. Celle qui refuse la guerre, se sent prête à aimer et trouve refuge auprès des animaux... Vinciane Moeschler nous emmène de Beyrouth à Buenos Aires en passant par Bruxelles, Berlin et Brooklyn.

Jury: Pierre Mertens (président), Thomas Gunzig, Michel Lambert, Ariane Le Fort, Isabelle Spaak, Jean-Luc Outers, Jean-Claude Vantroyen (responsable du supplément littéraire Les Livres du Soir), et les libraires, Cindy Jacquemin (UOPC) et Maria Paviadakis (Melpomène).

Pour lire le début de "Trois incendies", c'est ici.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire