Nombre total de pages vues

jeudi 1 janvier 2015

Envolons-nous! 2015 commence

Mieux qu'une série, le feuilleton ailé d'Anne Crausaz!
"C'est le premier janvier.
L'hiver s'est installé depuis une semaine.
Une pomme reste, en souvenir de l'automne.
La mésange bleue se balance, tête en bas."

Mais comment l'auteure-illustratrice Anne Crausaz sait-elle si bien ce qui se passe en ce moment en mon jardin? C'est avec ce joli quatrain repris ci-dessus que commence son extraordinaire album "L'oiseau sur la branche" (MeMo, 112 pages).
A Bruxelles aussi, l'hiver est arrivé la semaine dernière et les mésanges jouent à se balancer sur les branches. Pas dans celles du pommier, mais presque. Et quelques fruits y finissent gentiment.

Franchement, un si bel album débutant le premier janvier, quelle aubaine pour présenter mes meilleurs vœux à tous mes lecteurs.

Le chardonneret apparaît avec le mois de février. (c) MeMo.

En réalité, "L'oiseau sur la branche" ne présente pas seulement la mésange bleue. Non, ce magnifique grand format fait la fête à plein d'oiseaux différents, cinquante-deux espèces en tout. Elles nous sont présentées à raison d'une par semaine, en même temps que nous est tenu le feuilleton hebdomadaire de tous les événements qui se déroulent au cours d'une année sur cette branche de pommier.

Livre d'art, documentaire? Les deux se mêlent intimement dans ces doubles pages au papier bien épais, magnifiquement illustrées, qui racontent le temps qui passe dans des textes vivants et de superbes images en aplats, conférant une remarquable unité graphique à l'ensemble. Le grésil qui donne froid au jeune rouge-gorge, les timides accenteurs mouchets, les sittelles torchepots... On aurait presque oublié combien sont mélodieux les noms des oiseaux! Ils nous sont présentés dans leurs couleurs, avec leurs habitudes. On ne peut que se réjouir devant tant de beauté et d'ingéniosité de la nature.

Le bruant jaune annonçait hier l'arrivée du printemps. (c) MeMo.

Tandis que les oiseaux se succèdent, les semaines passent, les mois et les saisons, sur cette branche de pommier qui nous est inlassablement présentée sous le même angle. Elle bourgeonne, fleurit, se couvre de feuilles et puis de fruits. Tout cela est d'une grâce infinie, d'une poésie constante et reflète un immense amour pour la nature ainsi qu'une solide documentation. On voudrait avoir été l'observateur de ces cinquante-deux séquences. On en est en tout cas le spectateur privilégié grâce à ce magnifique album d'Anne Crausaz, "L'oiseau sur la branche".
Y a-t-il meilleur moyen de commencer l'année 2015?

L'engoulevent d'Europe se réveille le soir. (c) MeMo.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire