Nombre total de pages vues

lundi 4 mai 2015

"Mais tu es où, là? Quoi? Répète ça!"

Qui est l'auteur de cette phrase?
Moi? Noooonn.

Tom Lanoye.
C'est l'écrivain néerlandophone Tom Lanoye, romancier, poète, chroniqueur, scénariste, auteur de théâtre, qui sera mis à l'honneur ce lundi 4 mai à 20h15 à la Maison Autrique (226, chaussée de Haecht à 1030 Bruxelles) dans le cadre des soirées Portées-Portraits qui célèbrent dans une ambiance musicale les lettres belges. Et particulièrement les œuvres fortes d'écrivains contemporains.

Né à Saint-Nicolas en 1958, Tom Lanoye est assurément de ceux-là. Il s'est fait rapidement remarquer du côté flamand de la Belgique pour la qualité de ses écrits (théâtre, poésie, romans...) et pour ses positions politiques. S'il a été rapidement traduit en français, notamment son théâtre, toujours par Alain van Crugten, il a sans doute été découvert par le grand public francophone avec son roman autobiographique "La langue de ma mère" ("Sprakeloos", traduit du néerlandais par Alain van Crugten, La Différence, 400 pages, 2011).

Le roman choisi pour la soirée de ce 4 mai sort aussi de l'ordinaire. "Tombé du ciel" ("Heldere hemel", traduit du néerlandais par Alain van Crugten, La Différence, 144 pages, 2013) se base sur un fait divers qu'on a sans doute oublié mais qui aurait pu provoquer la Troisième Guerre mondiale en Europe.

En effet, le 4 juillet 1989 en fin de matinée, en pleine guerre froide, un MIG-23 russe sans pilote s'écrase sur une maison à Kooigem, village flamand de la région de Courtrai. L'accident fera un mort au sol, un jeune homme de dix-neuf ans, mais entraînera surtout une crise diplomatique entre la Belgique de Mark Eyskens et l'URSS de Mikhaïl Gorbatchev. Pourquoi les Russes n'ont-ils rien dit à personne à propos de cet avion en perdition, volant en pilotage automatique et franchissant allégrement toutes les frontières sans jamais répondre à personne - et pour cause?

Tom Lanoye est parti de ce fait divers pour imaginer la vie banale d'une famille flamande bouleversée par cet événement. Avec son humour ravageur, il mélange la petite et la grande Histoire. Le drame ordinaire d'une femme trompée, drôle et poignant, se déroule tandis que deux chefs d’état-major américains, sur une base belge en alerte maximale, suivent la trajectoire de ce MIG qui viole l'espace aérien occidental.
A noter que "Heldere hemel" a été écrit par Tom Lanoye dans le cadre de la "Semaine du livre 2012", événement culturel national aux Pays-Bas, au cours duquel un roman est commandé à un grand auteur néerlandophone, tiré à environ un million d'exemplaires et très largement distribué en guise de cadeau durant cette semaine. Pour la première fois, le Boekenweekgeschenk était également distribué en Flandre.
La lecture de ce soir sera bilingue (français-néerlandais avec traduction projetée). Geneviève Damas et Benjamin Opdebeeck, comédiens, donneront à entendre les mots de l'auteur. Ils seront accompagnés au violon par Gilles Masson, multi-instrumentiste. Le tout dans une mise en voix de Emmanuel Dekoninck. A l'issue de la lecture, un verre sera offert, occasion de se rencontrer de manière conviviale en présence des artistes de la soirée.

Mais avant la lecture, à 19 heures, aura lieu une rencontre avec Alain Van Crugten, le traducteur de Tom Lanoye depuis ses débuts. L'écrivain lui-même sera absent. Il se partage en effet entre la Belgique et l'Afrique du Sud pour travailler. Et c'est au Cap qu'il se trouve en ce moment.

Pour lire un extrait de "Tombé du ciel", c'est ici.
Pour réserver (places à 8 € permettant de visiter la Maison Autrique)
ou d'autres renseignements: 02-245.51.87 ou albertineasbl@gmail.com ou ici.









Aucun commentaire:

Publier un commentaire