Nombre total de pages vues

mardi 19 mai 2015

Les malicieuses théories d'Eric Chevillard

Qui est Eric Chevillard?

Un Vendéen né en 1964 à la Roche-sur-Yon qui vit aujourd'hui à Dijon.

Un écrivain, publié principalement aux Editions de Minuit. Allez y voir, on peut lire les premières pages de tous ses romans et même du premier, "Mourir m'enrhume", publié à 23 ans. Mais les livres tirés de son blog paraissent à L'arbre vengeur depuis janvier 2009.


Un blogueur aussi donc, actif depuis 2007 avec L'autofictif, 2613 posts à la date d'aujourd'hui. Explications par l'auteur:
"En septembre 2007, sans autre intention que de me distraire d'un roman en cours d'écriture, j'ai ouvert un blog, quel vilain mot, j'ai donc ouvert un vilain blog et je lui ai donné un vilain titre, plutôt par dérision envers le genre complaisant de l'autofiction qui excite depuis longtemps ma mauvaise ironie. Rapidement j'ai pris goût, et même un goût extrême, à cet exercice quotidien d'intervention dans le deuxième monde que constitue aujourd'hui Internet et à ces petites écritures absolument libres de toute injonction. Mon identité de diariste est ici fluctuante, trompeuse, protéiforme. Je me considère à mon tour comme un personnage, je bascule entièrement dans mes univers de fiction où se rencontre aussi, non moins chimérique, le réel. Je ne m'y interdis rien, c'est le principe, ni la sincérité ni la mauvaise foi, ni même à l'occasion l'assassinat. Ces pages pourront être lues ainsi comme la chronique nerveuse ou énervée d'une vie dans la tension particulière de chaque jour."

Un chroniqueur du "Monde des livres". "Le feuilleton d'Eric Chevillard" est attendu avec gourmandise chaque semaine par les amateurs de littérature et les rebelles à la langue de bois.


Le père de deux filles, Agathe et Susie, dont il nous entretient avec régularité dans ce qu'il poste et qui sont les sujets de ses deux albums pour enfants, "Les théories de Suzie", illustré par Jean-François Martin (Hélium, 56 pages), tout juste sorti, après  "La ménagerie d'Agathe", avec Frédéric Rébéna (Hélium, 40 pages, 2013).


Et si vous voulez en savoir davantage sur Eric Chevillard, venez ce mercredi 20 mai à la Librairie Ptyx (39 rue Lesbroussart à Ixelles), où l'écrivain sera présent, accompagné par Jean-François Martin, à partir de 18h30. L'occasion de découvrir son nouvel album pour enfants et tous ses livres précédents.
Une organisation conjointe des librairies Ptyx et Livre aux trésors (Liège).





Et que sont "Les théories de Suzie"? Un délicieux album pour enfants, mais aussi pour les grands, où Eric Chevillard retranscrit différentes théories émises par sa fille Suzie. On le sait, les enfants ont des théorie sur tout, qui démystifient le monde à leurs yeux. Elles révèlent leur besoin de comprendre et d'organiser ce qui les entoure. Et elles nous propulsent plus haut que le quotidien par leur logique, leur poésie, leurs espoirs et leur assurance.

"Les mystères existent pour être résolus", écrit Eric Chevillard, "et Suzie est très douée pour ça. Elle a compris bien des choses, elle a percé les secrets de l'Univers, presque tous. (...) Le sourire de Suzie est une petite barque très pratique pour transporter ses théories d'une oreille à l'autre. Qui voudrait voir chavirer une petite barque pareille?"

L’œuf ou la poule d'abord? (c) Hélium.
En mots malicieux mais tendres, l'écrivain va nous faire connaître vingt-cinq des théories de sa Suzie de fille - quatre ans selon une info glanée en cours de lecture.

Des poissons rouges qui sont à la fraise comme on le sait à la manière de faire des enfants, en passant par la poule et l’œuf, les formes de la Lune et du Soleil, les bosses du chameau et du dromadaire, la taille des dinosaures, la guerre, les licornes, la soupe, le décollage des avions... Les théories de Suzie sont vraiment formidables.

Toujours finir sa soupe... (c) Hélium.
L'album est doux et piquant à la fois, plein d'idées et de sourires. On y est d'autant plus sensible à ces théories que Jean-
François
Martin a créé les illustrations idéales pour ce genre de propos. Suffisamment réalistes pour qu'on voie, comme en vrai, Suzie nous camper crânement ses explications, et, en même temps, assez évocatrices pour qu'on se laisse porter par les propos de la miss! Le choix d'un minimum de couleurs, beaucoup de rouge, du blanc et du bleu que relève du noir, est excellent et convient parfaitement aux images proches de la gravure. "Les théories de Suzie" rendent superbement hommage à la poésie de tous les enfants du monde, drôle et nourricière pour peu qu'on écoute nos petits.










Aucun commentaire:

Publier un commentaire