Nombre total de pages vues

lundi 23 juin 2014

LM les tout petits livres de Marie Wabbes


Marie Wabbes.
Ils ont la forme arrondie des œufs, pleins de promesses de vie, les deux nouveaux albums de Marie Wabbes qui viennent d'arriver en librairie. En carton, "Tout petits chiens" et "Tout petits oiseaux" (L'école des loisirs, Pastel) s'adressent aux tout-petits. Mais il n'est pas interdit aux plus grands de les regarder.

Chacun des deux livres raconte une histoire de naissance, de mère nourricière et d'éducation. Un récit tout simple empli de bonheur et attentif aux détails du quotidien.

On y retrouve avec plaisir le trait caractéristique de l'auteure-illustratrice belge, notre grand-mère à tous, plutôt classique et sobre mais plein de fantaisie et de trouvailles graphiques: les branchages du nid ici, les doubles pages là. Et toujours ces aquarelles porteuses d'émotions et de sentiments.

Avec ces deux nouveaux titres, Marie Wabbes se rapproche encore un peu du cap des deux cents albums pour enfants publiés, en français et en anglais! En cinquante ans, tout simplement. Parfois par séries comme celle de "Petit Lapin", parfois allant seuls leur chemin ("Petit Doux n'a pas peur", "Pluchkine", "L'enfant qui venait de la mer", par exemple) ou en famille.

Personne dans les écoles et les bibliothèques n'a oublié son "J'aime les pommes" (L'école des loisirs, 1993, Lutin poche, 2001). Cet album fait partie de ses livres gourmands, déposant la nature et la cuisine à hauteur d'enfants. D'autres de ses livres racontent le chocolat, le miel, les tomates, la soupe, les œufs, les fraises... Mais certains n'existent malheureusement plus qu'en version poche ou plus du tout. Quelques rééditions pour éviter qu'ils ne soient diffusés comme c'est le cas actuellement sous forme de photocopies de maigre qualité? Ils ont marqué des générations d'anciens enfants devenus parents qui soihaitent les proposer à leur progéniture.


Dans "Tout petits chiens", l'histoire commence à la naissance des bébés. "Maman chien se repose." Mais vite la faim la saisit et elle se nourrit pour nourrir ses trois petits. "Les petits tètent le bon lait." Vient alors l'heure de la sieste, puis celle des jeux, à trois d'abord, avec maman ensuite. C'est tout simple, mais craquant.


"Tout petits oiseaux" début sur la vue des trois œufs dans le nid, couvés par leur maman. A peine sortis de leurs coquilles, les petits ont faim. Maman qui veille à tout leur propose un beau ver dodu. Ça se bagarre pour être servi le premier... Mais c'est à trois que les oisillons apprennent à voler, sous la houlette de Maman.



Dans le panier de "Tout petits chiens". (c) L'école des loisirs/Pastel.

Dans le nid de "Tout petits oiseaux". (c) L'école des loisirs/Pastel.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire