Nombre total de pages vues

lundi 7 septembre 2015

Les douze livres sélectionnés par le prix Wepler


Souvent un peu à côté des lignes des autres prix, épris de liberté et d'inventivité,  le prix Wepler-Fondation la Poste 2015 vient de révéler les douze titres retenus pour sa 18e édition.

Rappelons qu'il a été créé en 1998 par la librairie des Abbesses (Paris 18e), émanation de la librairie indépendante. Il est né de deux constats: le sentiment d'étouffer dans le jeu parfois trop prévisible des rentrées littéraires et l'existence de grands auteurs parfois méconnus, peu lus du public.

Le Prix est doté de 10.000 euros,  une somme de 3.000 euros allant à la mention spéciale accordée à un livre se distinguant par son caractère inclassable.

Il a pour partenaires la Fondation La Poste, mécène français, et la brasserie Wepler, reine de la Place Clichy. Organisé par Marie-Rose Guarniéri, à la tête de la librairie des Abbesses, autour d'un jury tournant composé de professionnels et de lecteurs, il réaffirme "son indépendance, son engagement et son exigence visionnaire qui explore sans limite aucune les territoires de la création romanesque". Il entend remettre la littérature au centre du débat en primant des écrivains qui mettent à l'épreuve la forme romanesque et défrichent la langue: des écrivains qui sortent du marketing.

Le prix Wepler-Fondation La Poste 2015 vient d'annoncer sa première sélection de douze titres dont un tiers écrits par des femmes: deux livres publiés chez P.O.L., un Gallimard, un L'arbalète et un Verticales, un Mercure de France, six chez de petits éditeurs dont les deux nés de l'ancien Attila et un Robert Laffont.

Les voici, par ordre alphabétique d'auteur
  • "Archives du vent", de Pierre Cendors (Le Tripode)
  • "Comme Ulysse", de Lise Charles (P.O.L.)
  • "Une forêt d'arbres creux", d'Antoine Choplin (La Fosse aux ours)
  • "Quand le diable sortit de la salle de bain", de Sophie Divry (Noir sur blanc)
  • "Le présent infini s'arrête", de Mary Dorsan (P.O.L.)
  • "Mémoires d'outre-mer", de Michaël Ferrier (Gallimard)
  • "La sœur", de Pascal Herlem (L'arbalète/Gallimard)
  • "Animarex", de Jean-François Kervéan (Robert Laffont)
  • "L'oragé",de Douna Loup (Mercure de France)
  • "Entre les deux il n'y a rien", de Mathieu Riboulet (Verdier)
  • "Achab (séquelles)", de Pierre Senges (Verticales)
  • "Farigoule B astard", de Benoît Vincent (Le Nouvel Attila).

Le lauréat sera proclamé le lundi 9 novembre et le prix sera décerné, comme d'habitude, à la brasserie parisienne Le Wepler.

Les lauréats précédents, constituant une fort intéressante bibliothèque

  • 2014 Jean-Hubert Gailliot, "Le soleil" (L'Olivier); mention spéciale à Sophie Divry,  "La condition pavillonnaire" (Noir sur Blanc/Notabilia)
  • 2013 Marcel Cohen, "Sur la scène intérieure, Faits" (Gallimard); mention spéciale à Philippe Ramhy, "Béton armé" (La Table Ronde)
  • 2012 Leslie Kaplan, "Millefeuille" (P.O.L); mention spéciale à Jakuta Alikavazovic, "La blonde et le bunker" (L'Olivier)
  • 2011 Eric Laurrent, "Les Découvertes" (Minuit); mention spéciale à François Dominique, "Solène" (Verdier)
  • 2010 Linda Lê, "Cronos" (Christian Bourgois); mention spéciale à Jacques Abeille, "Les jardins statuaires" (Attila)
  • 2009 Lyonel Trouillot, "Yanvalou pour Charlie" (Actes Sud); mention spéciale à Hélène Frappat, (Par effraction" (Allia)
  • 2008 Emanuelle Pagano, "Les mains gamines" (P.O.L); mention spéciale à Céline Minard, "Bastard Battle" (Léo Scheer)
  • 2007 Olivia Rosenthal, "On n'est pas là pour disparaître" (Verticales); mention spéciale à Louise Desbrusses, "Couronnes, boucliers, armures" (P.O.L)
  • 2006 Pavel Hak, "Trans" (Seuil); mention spéciale à Héléna Marienské, "Rhésus" (P.O.L)
  • 2005 Richard Morgiève, "Vertig" (Denoël); mention spéciale à Zahia Rahmani, "Musulman "Roman"" (Sabine Wespieser)
  • 2004 François Bon, "Daewoo" (Fayard); mention spéciale à Jean-Louis Magnan, "Anti-Liban" (Verticales)
  • 2003 Éric Chevillard, "Le vaillant petit tailleur" (Minuit); mention spéciale à Alain Satgé, "Tu n'écriras point" (Seuil)
  • 2002 Marcel Moreau, "Corpus scripti" (Denoël); mention spéciale à Thierry Beinstingel, "Composants" (Fayard)
  • 2001 Yves Pagès, "Le théoriste" (Verticales); mention spéciale à Brigitte Giraud, "À présent" (Stock)
  • 2000 Laurent Mauvignier, "Apprendre à finir" (Minuit); mention spéciale à Richard Morgiève, "Ma vie folle" (Pauvert)
  • 1999 Antoine Volodine, "Des anges mineurs" (Seuil); mention spéciale à Vincent de Swarte, "Requiem pour un sauvage" (Pauvert)
  • 1998 Florence Delaporte, "Je n'ai pas de château" (Gallimard)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire