Nombre total de pages vues

jeudi 17 septembre 2015

Les jurées du prix Femina donnent leurs choix


Hé bien, les voilà, les dames du prix Femina qui sera remis le 4 novembre.
Leurs sélections présentent quinze romans français et dix-sept étrangers.
Du côté français, comme elles arrivent les dernières ou presque, on n'a pas beaucoup de surprises mais on ne saurait leur reprocher leurs choix. Six femmes sont présentes, sur quinze auteurs.
Trois livres sortis chez Gallimard, trois Grasset, deux Stock. L'apparition de Brigitte Giraud, Diane Meur et Helène Lenoir, et aussi le beau premier roman d'Alexandre Seurat, sorti au Rouergue.
Du côté étranger, j'ai l'impression que les douze jurées sont venues épier ce qui se trouve sur mes étagères "à lire vite": quinze de leurs choix sont aussi les miens...

Les sélections
Romans français
  • Christine Angot, "Un amour impossible" (Flammarion)
  • Nathalie Azoulai, "Titus n'aimait pas Bérénice" (P.O.L)
  • Laurent Binet, "La septième fonction du langage" (Grasset)
  • Christophe Boltanski, "La cache" (Stock)
  • Charles Dantzig, "Histoire de l'amour et de la haine" (Grasset)
  • Mathias Enard, "Boussole" (Actes Sud)
  • Michaël Ferrier, "Mémoires d'Outre-mer" (Gallimard)
  • Brigitte Giraud, "Nous serons des héros" (Stock)
  • Hédi Kaddour, "Les prépondérants" (Gallimard)
  • Hélène Lenoir, "Tilleul" (Grasset)
  • Charif Majdalani, "Villa des femmes" (Seuil)
  • Diane Meur, "La carte des Mendelssohn" (Sabine Wespieser)
  • Judith Perrignon, "Victor Hugo vient de mourir" (L'Iconoclaste)
  • Boualem Sansal, "2084" (Gallimard)
  • Alexandre Seurat, "La maladroite" (Rouergue)

Romans étrangers
  • Martin Amis, "La zone d'intérêt" (Calmann-Lévy)
  • Oya Baydar, "Et ne reste que des cendres" (Phébus)
  • Najwa Barakat, "La langue du secret" (Actes Sud)
  • Stefan Brijs, "Courrier des tranchées" (Héloïse d'Ormesson)
  • Javier Cercas, "L'imposteur" (Actes Sud)
  • Jane Gardam, "Le maître des apparences" (JC Lattès)
  • Kerry Hudson, "La couleur de l'eau" (Philippe Rey)
  • Laird Hunt, "Neverhome" (Actes Sud)
  • Paul Lynch, "La neige noire" (Albin Michel)
  • Alice McDermott, "Someone" (La Table ronde)
  • Dinaw Mengestu, "Tous nos noms" (Albin Michel)
  • Anna North, "Vie et mort de Sophie Stark" (Autrement)
  • Sasa Stanisic, "Avant la fête" (Stock)
  • Owen Sheers, "J'ai vu un homme" (Rivages)
  • Jon Kalman Stefansson, "D'ailleurs les poissons n'ont pas de pieds" (Gallimard)
  • Agata Tuszynska, "La fiancée de Bruno Schulz" (Grasset)
  • Zoé Valdès, "La femme qui pleure" (Arthaud)

Le jury du prix Femina se compose de douze femmes: Evelyne Bloch-Dano, Virginie Despentes,  Solande Fasquelle, Claire Gallois, Anne-Marie Garat, Paula Jacques, Christine Jordis, Camille Laurens, Mona Ozouf, Danièle Sallenave, Josyane Savigneau, Chantal Thomas.

Rendez-vous le 2 octobre pour la sélection suivante.

Autres sélections
Goncourt et Goncourt des lycéens, ici
Renaudot, ici
Médicis, ici
Wepler, ici
Décembre, ici
Jean Giono, ici
Flore, ici

En tenant compte de ces huit sélections (Goncourt et Goncourt des lycéens ne comptant que pour un), et en se limitant à la fiction française, ce sont 80 romans qui sont mis à l'honneur. Certains plusieurs fois bien entendu.
Boualem Sansal (Gallimard) apparaît sans cinq sélections: Goncourt, Renaudot, Médicis, Flore et Femina.
Hedi Kaddour (Gallimard) dans quatre: Goncourt, Médicis, Giono et Femina.
Les triplés sont nombreux, neuf romanciers aux mains variées: Christine Angot (Gallimard), Nathalie Azoulai (P.O.L.), Laurent Binet (Grasset), Christophe Boltanski (Stock), Delphine de Vigan (JC Lattès), Mathias Enard (Actes Sud), Michael Ferrier (Gallimard), Simon Liberati (Grasset) et Cherif Majdalani (Seuil).







Aucun commentaire:

Publier un commentaire