Nombre total de pages vues

vendredi 8 juin 2018

A lire, un gros kilo d'"Histoires européennes"


Le bébé vient d'arriver, tout beau, tout gros, tout lumineux, tout bien fait, avec une reliure toilée et un signet. Il pèse 1,311 kg en version papier, beaucoup moins en version électronique (PDF ou EPUB). Il est aussi accessible aux mal voyants (lire ici). Il se nomme "European stories" et consacre les dix ans du Prix européen de littérature. Le recueil réunit les contributions de 36 lauréats du prix, en provenance de 26 pays, sur le thème de l'Europe. Dans la langue de chacun et en traduction anglaise.

Voilà une occasion unique de découvrir les plumes européennes émergentes. De pénétrer dans d'autres imaginaires européens. Voilà une occasion rare d'apprécier d'autres langues, d'admirer d'autres alphabets. Pour fêter les dix ans du Prix de littérature de l'Union européenne, il avait été proposé à l'ensemble des lauréats, soit 108 écrivains honorés depuis 2009, d'écrire une nouvelle sur le thème "Histoire européenne". Trente-six ont répondu à l'appel. Il s'agit de

  1. Myrto Azina Chronides – Chypre (2010)
  2. Gabriela Babnik – Slovénie (2013)
  3. Jean Back – Luxembourg (2010)
  4. Aleksandar Bečanović – Monténégro (2017)
  5. Lidija Dimkovska – FYROM (2013)
  6. Rudi Erebara – Albanie (2017)
  7. Claudiu Florian – Roumanie (2016)
  8. Adam Foulds – Grande-Bretagne (2011)
  9. Jasmin B. Frelih – Slovénie (2016)
  10. Meelis Friedenthal – Estonie (2013)
  11. Antonis Georgiou – Chypre (2016)
  12. Gast Groeber – Luxembourg (2016)
  13. Çiler İlhan – Turquie (2011)
  14. Jānis Joņevs – Lettonie (2014)
  15. Jelena Lengold – Serbie (2011)
  16. Sara Mannheimer – Suède (2012)
  17. Raquel Martínez Gómez – Espagne (2010)
  18. Immanuel Mifsud – Malte (2011)
  19. Walid Nabhan – Malte (2017)
  20. Andrej Nikolaidis – Monténégro (2011)
  21. Armin Öhri – Liechtenstein (2014)
  22. Emmanuelle Pagano – France (2009)
  23. Kallia Papadaki – Grèce (2017)
  24. Ioana Pârvulescu – Roumanie (2013)
  25. Magdalena Parys  – Pologne (2015)
  26. Giedra Radvilavičiūtė – Lituanie (2012)
  27. Carolina Schutti – Autriche (2015)
  28. Faruk Šehić – Bosnie Herzégovine (2013)
  29. Ófeigur Sigurðsson– Islande (2011)
  30. Emilios Solomou – Chypre (2013)
  31. Tanja Stupar Trifunović – Bosnie Herzégovine (2016)
  32. Noémi Szécsi – Hongrie (2009)
  33. Kalin Terziyski – Bulgarie (2011)
  34. Darko Tuševljaković – Serbie (2017)
  35. Isabelle Wéry – Belgique (2013)
  36. Osvalds Zebris – Lettonie (2017)

Tous ces textes nous offrent un kaléidoscope de ce que les auteurs peuvent concocter quand on leur demande d'écrire une nouvelle de fiction sur une thème "Une histoire européenne: les auteurs EUPL écrivent leur Europe". Leurs réponses apparaissent variées, complémentaires, surprenantes parfois, célébrant toujours la littérature. Leurs textes se présentent dans l'ordre alphabétique de leurs noms, précédés d'une notice bio-bibliographique illustrée en anglais, dans la langue originale de l'auteur puis en traduction anglaise.

Voici ce que cela donne pour Isabelle Wéry.

La présentation de l'auteur.

Le début du texte d'Isabelle Wéry.


Evidemment, chacun réagira plus ou moins fort à ces "European stories". En aimera une beaucoup plus que toutes les autres. Pour discerner laquelle est la préférée des lecteurs, les organisateurs du prix européen de littérature ont créé un scrutin en ligne, invitant chacun à voter en ligne (ici) pour son œuvre préférée avant le 21 octobre 2018, au terme de ses lectures.

Dix lecteurs seront invités à assister à Vienne en novembre 2018 à la cérémonie qui récompensera l'auteur préféré par le public, l'auteur préféré par un jury professionnel composé de Maria-João Costa (Portugal), Nina George (Allemagne), Juancho Pons (Espagne), Cathy Rentzenbrink (Royaume-Uni), Liana Sakelliou (Grèce) et Marnix Verplancke (Belgique). D'autres récompenses littéraires seront également remises à cette occasion. Lisons donc européen!

Souvenirs

Rappelez-vous. En 2009 naissait un nouveau prix littéraire, le Prix de littérature de l'Union européenne (European Union Prize for Literature, UEPL), destiné à récompenser les nouveaux talents de la littérature contemporaine dans le domaine de la fiction. Choisi par un jury national, chaque lauréat reçoit 5.000 euros et bénéficie de l'aide de l'Union européenne pour traduire ses œuvres. L'ensemble est organisé par la Commission européenne, la Fédération européenne et internationale des libraires (EIBF), la Fédération des associations européennes des écrivains (FAEE) et la FEE (Fédération des éditeurs européens). Comme il est évidemment difficile de faire concourir tous les états membres de l'Union européenne en même temps, il a été décidé de procéder par trois tranches successives d'une douzaine de pays par édition. Le premier cycle est allé de 2009 à 2011, le deuxième de 2012 à 2014, le troisième de 2015 à 2017.

La Française Emmanuelle Pagano figurait parmi les lauréats 2009 pour son roman "Les adolescents troglodytes" (P.O.L., 2007). Une cérémonie présidée par Henning Mankell et qui s'est déroulée à Bruxelles. Le Belge néerlandophone Peter Terrin apparaît au palmarès 2010, la Française Laurence Plazenet à celui de 2012, pour "L'amour seul" (Albin Michel), la Belge francophone Isabelle Wéry à celui de 2013 pour "Marilyn désossée" (Maelström), la Française Gaëlle Josse  à celui de 2015 pour "Le dernier gardien d'Ellis Island" (Noir sur Blanc/Notabilia), le Belge néerlandophone Christophe Van Gerrewey à celui de 2016.
Tous les textes des auteurs lauréats, dans leur langue originale et en traduction anglaise, figurent dans neuf recueils annuels et trois recueils par langue, disponibles en ligne ici.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire