Nombre total de pages vues

lundi 26 novembre 2018

Aller en Chine avec Jean-Philippe Toussaint

Jean-Philippe Toussaint.

"Depuis le début des années 2000", écrit Jean-Philippe Toussaint à propos de son nouveau livre "Made in China" (Editions de Minuit, 192 pages), "j'ai fait de nombreux voyages en Chine, je me suis rendu à Pékin, à Shanghai, à Guangzhou, à Changsha, à Nankin, à Kunming, à Lijiang. Rien n'aurait été possible sans Chen Tong, mon éditeur chinois. La première fois que j'ai rencontré Chen Tong, en 1999, à Bruxelles, je ne savais encore quasiment rien de lui et de ses activités multiples, à la fois éditeur, libraire, artiste, commissaire d'exposition et professeur aux Beaux-Arts. Ce livre est l'évocation de notre amitié et du tournage de mon film "The Honey Dress" au cœur de la Chine d'aujourd'hui. Mais, même si c'est le réel que je romance, il est indéniable que je romance."


Ce lundi 26 novembre, à la Maison Autrique (Bruxelles, Schaerbeek), on pourra vérifier cela à la quatrième soirée Portées-Portraits de la saison invitant à "Reculer les murs" (lire ici) car la compagnie Albertine de Geneviève Damas la consacre à Jean-Philippe Toussaint. Isabelle Wéry lira des extraits de "Made in China", accompagnée par Diana Dobrescu à l'électronique, dans une mise en voix d'Antoine Laubin. La lecture-spectacle sera suivie de la projection du court-métrage "The Honey Dress" que Jean-Philippe Toussaint sortit en 2015.

La Chine n'est toutefois pas une terre inconnue pour Jean-Philippe Toussaint. Depuis près de vingt ans, il entretient des relations artistiques et amicales avec ce pays, et, en particulier, avec Chen-Tong, son éditeur et producteur chinois. C'est à l'occasion du tournage en 2014 de "The Honey Dress", la scène qui ouvre "Nue", le dernier roman de son cycle romanesque, "M.M.M.M", qu'il se rend là-bas. "Made in China" est à la fois le journal désopilant des préparatifs du tournage et une réflexion sur le hasard et la fatalité.

Et Jean-Philippe Toussaint ne nous est pas inconnu. Né le 29 novembre 1957 à Bruxelles, il plonge très vite dans l'écriture. En 1985, il publie chez Minuit son premier roman, "La salle de bain", qui remporte un franc succès. Suivront chez le même éditeur une dizaine de romans reconnaissables à leur style épuré, récits minimalistes où personnages et choses n'ont d'autres significations qu'eux-mêmes. Ses œuvres sont traduites dans une vingtaine de langues.  En 2014, il succède à Henry Bauchau au fauteuil 9 de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique (ARLLFB). Il est également un cinéphile averti, un réalisateur de cinéma, un plasticien et un photographe qui expose, depuis 2000, régulièrement en Europe et au Japon.

Pour lire le début de "Made in China", c'est ici.
Pour visionner "The Honey Dress", c'est ici.

Programme

  • A 19 heures, rencontre avec Laurent Demoulin, auteur et spécialiste de l'œuvre de Jean-Philippe Toussaint
  • A 20h15, lecture-spectacle et projection du court-métrage
  • Vers 21 h 30, échange avec les artistes autour d'un verre offert

Pratique


  • Maison Autrique, chaussée de Haecht, 266 à 1030 Bruxelles.
  • Prix des places: 8 € (qui donne l'occasion de visiter toute la maison)
  • Renseignements et réservation: 02/245.51.87 ou albertineasbl@gmail.com






Aucun commentaire:

Publier un commentaire