Nombre total de pages vues

lundi 3 juin 2019

Plonger dans les rêves dessinés d'Hugo Pratt et Corto Maltese

Corto Maltese - New Ireland - J'avais un rendez-vous
Aquarelle de 1994. (c) Cong SA - SuisseAjouter une légende


"Je raconte toujours la vérité comme s'il s'agissait d’un faux."

Hugo Pratt

Corto Maltese est ce marin aventurier créé par Hugo Pratt (1927-1995) en 1967, devenu indissociable de l'œuvre du maître italien. Se rappelle-t-on encore que dans le premier épisode qui le met en scène, "La Ballade de la mer salée" (en français chez Casterman en 1975), il n'est encore que l'un des protagonistes de cette longue histoire? La série qui porte son nom sera traduite en diverses langues dans les années 1970-80 et remporte un succès international.

"La ballade de la mer salée"
Encre de Chine, 1967. (c) Cong S.A. – Suisse.

Seront publiées vingt-neuf de ses aventures, vénitiennes, celtes, sud-américaines, africaines ou orientales, dont le cadre interne s'échelonne de 1904 à 1925. De quoi révéler les multiples facettes de la personnalité de Corto Maltese, aventurier mystérieux, romantique et anarchiste, libertaire et séducteur, lucide et ironique.

"Les années Corto", agenda 1991
Aquarelle, 1990. (c) Cong SA – Suisse.

Curieusement, si l'œuvre de Pratt a été déjà scrutée de mille parts, jamais jusqu'à présent une exposition à lui consacrée n'avait porté sur le thème du rêve, pourtant omniprésent dans son travail. Si l'on réfléchit un peu, on constate que le songe est chez lui un véritable procédé narratif. On peut voir souvent ses personnages s'endormir, tomber littéralement dans le rêve et se retrouver alors dans une impressionnante méta-réalité. Ce vide est désormais comblé grâce à la Fondation Folon qui propose la très belle exposition temporaire "Hugo Pratt, les chemins du rêve".  On se souviendra que Jean-Michel Folon et Hugo Pratt étaient très amis.

Morgana, "Les femmes de Corto Maltese"
Aquarelle, 1994. (c) Cong SA – Suisse.

Aux cimaises, une superbe sélection sensible d'une soixantaine d'aquarelles et de planches originales à l'encre de Chine, rassemblées en trois thèmes, "Nature", "Temps" et "Personnages". Chaque fois, la scénographie prolonge le thème exploré par des jeux d'ombres, de lumières, de miroirs ou de labyrinthe. Aux murs, des poèmes de Kipling ou de Rimbaud, de brefs extraits d'interviews d'Hugo Pratt. Un bonheur que de s'y promener, d'un mur à l'autre, d'un continent à l'autre, d'une aquarelle à une encre de Chine, de se laisser imprégner par ces ambiances de rêve et de poésie magnifiquement rendues.

Corto Maltese, "Les Celtiques", couverture
Aquarelle, 1979. (c) Cong SA – Suisse.

Le commissariat de l'exposition a été confié à deux femmes, deux spécialistes de l'œuvre de Pratt, Patrizia Zanotti et Cristina Taverna.

Née en Argentine, Patrizia Zanotti n'a que 17 ans lorsqu'elle commence à travailler avec Hugo Pratt. On est en 1979. Si elle débute par la mise en couleur de ses bandes dessinées, elle s'occupera ensuite des rapports avec les éditeurs, du graphisme et de l'impression des livres. Elle devient curatrice de toutes les expositions dédiées à Pratt et à Corto Maltese. En 1994, avec le soutien d'Hugo Pratt, elle fonde la Lizard Edizioni. Depuis 1995, elle dirige la société Cong, qui promeut l'œuvre et gère les droits d'Hugo Pratt.
Cristina Taverna naît à Alexandrie et décide, à 15 ans, de partir à Milan. Elle étudie les Lettres française à l'université Bocconi, puis à la Sorbonne. En 1981, elle ouvre la galerie Nuages à Milan, spécialisée dans l'illustration et la bande-dessinée. Elle y expose notamment Jean-Michel Folon et Hugo Pratt, auquel elle consacre un livre en 2012. En 1989, Nuages devient aussi une maison d'édition, avec laquelle Folon collabore à plusieurs reprises. En 1987, avec l'exposition consacrée aux affiches de Folon au musée de Vicence, Cristina Taverna débute une activité de commissaire de grandes expositions.
Au fil de la visite, elles ont commenté ce parcours.

"Le rêve est présent dans toutes les œuvres de Pratt.
On en trouve des références partout.
Il révèle sa fantaisie au contact du monde."


"Hugo Pratt a vécu dans un environnement multiculturel à Venise.
Il avait envie de connaître toutes les cultures."

"Dans "Corto Maltese", tout paraît normal.
Nous avons voulu montrer tout cela dans l'exposition."


"Hugo Pratt vivait au milieu de 17.000 livres."


Sobre et efficace, la scénographie de l'exposition a été créée par l'architecte et scénographe Antigone Aristidou, secondée de Julie de Almeida. Beaucoup de voiles blancs pendant du plafond et incitant à la rêverie.


Le catalogue "Hugo Pratt, les chemins du rêve" (Gallimard-Cong, 120 pages) propose les aquarelles et les planches de l'exposition et aussi d'autres illustrations issues de l'œuvre prolifique du maître, ainsi que des analyses du journaliste Francesco Boille et du philosophe des sciences Giulio Giorello. Il sera disponible à la Fondation Folon en prévente exclusive jusqu'en septembre 2019.







Pratique
L'exposition "Hugo Pratt, les chemins du rêve" se tient jusqu'au 24 novembre à la Fondation Folon (drève de la Ramée, 6A I B-1310 La Hulpe, info et réservations +32 (0)2 653 34 56  info@fondationfolon.be www.fondationfolon.be),  du mardi au vendredi  de 9 à 17 heures, le weekend  de 10 à 18 heures.
Le catalogue de l'exposition (Gallimard-Cong) est en vente exclusivement à la Fondation Folon durant l'exposition.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire