Nombre total de pages vues

lundi 30 septembre 2019

Pour que le suicide de Christine, directrice d'école usée par le système, ne s'efface pas

En mars de cette année, le Français Remedium, enseignant et artiste, engagé dans chacun des deux domaines, publiait sur les réseaux sociaux "L'histoire de Jean", professeur poussé au suicide. C'était son premier "Cas d'école" (lire ici, et repris dans le numéro 16 de la revue bruxelloise "64_page"). En juillet, Remedium publiait "L'histoire de Laurent". Deuxième "Cas d'école" (lire ici). Nous sommes à peine en septembre et déboule déjà un troisième "Cas d'école", terrible car définitif, "L'histoire de Christine".

Remedium la présente ainsi: "Directrice exemplaire d'une école maternelle, Christine [Renon, NDLR] s'est suicidée le 21 septembre 2019. Lucide face à la mort, elle savait que beaucoup tenteraient d'étouffer son sacrifice et minimiseraient son geste en salissant sa mémoire. Alors elle a écrit. A ses collègues, à sa hiérarchie, à ses proches, à nous tous. Pour que nous continuions un combat qui l'avait usée jusqu'à la corde. Pour ne pas qu'il sombre dans l'oubli. A nous tous, désormais, d'agir.
Nous lui devons bien ça."

Remedium a fait de "L'histoire de Christine" son troisième "Cas d'école", terrible inventaire des drames humains causés par l'école de la République française. Et qui pourraient très bien se passer en Belgique aussi. Avec son accord, je la reproduis ici.

























Aucun commentaire:

Publier un commentaire