Nombre total de pages vues

mercredi 12 avril 2017

Le complotisme, plaie de notre temps

Dessin de Vincent Odin. (c) Le Calicot.

On pensait la propension à croire aux complots réservée aux adolescents. Mais non, elle est bien plus répandue que cela. Chez les adultes aussi, et pas seulement chez les jeunes adultes.

Comment répondre aux affirmations à propos des Illuminati et autres cocos du genre? J'avoue me sentir souvent démunie. Mais je le suis beaucoup moins depuis que j'ai découvert le livre "Croire ou pas aux complots?" de Philippe Godard, publié aux toutes nouvelles Editions jeunesse Le Calicot (80 pages, diffusion Serendip). Couverture jaune pétante, ce format poche bien conçu, illustré avec humour par Vincent Odin, explique clairement les complots et comment les désamorcer.

Seize chapitres, une conclusion et un glossaire permettent de cerner le sujet et de comprendre son mécanisme. Oui, les complots existent, mais pas partout et tout le temps, comme le disent les exemples. Oui, il faut rompre le silence autour des complots, parce qu'il en est un des ingrédients, comme le mensonge et les inventions. "Le silence permet tous les doutes", écrit l'auteur, maître en documentaires. "Puisque personne ne répond à nos questionnements, alors, il devient logique de ne pas croire à la version officielle." Certains complots sont réels mais d'autres sont faux parce qu'"inventer un complot est un moyen efficace pour éliminer des adversaires sans avoir à répondre à leurs accusations."

L'auteur répond bien entendu aux questions que suscitent les Illuminati qui, fait-il remarquer, "contrôleraient le monde, mais pas le web?" Et démonte l'histoire colportée à propos du billet de un dollar américain. L'analyse de l'idée du complot juif et ses corollaires montre bien comment un mensonge empêche ceux qui y croient de réfléchir aux vrais problèmes.

Ensuite, cet essai pratique dans les deux sens du terme, réaliste et utile, rappelle que toutes ces théories du complot sont évidemment propulsées à vitesse vv prime par internet et finissent par exister grâce à la publicité qui leur est faite. Normal, y lit-on, le complot fournit une réponse toute prête. La faute aussi aux médias traditionnels qui passent à côté des bonnes questions et ouvrent grand les voies du web aux jeunes en quête d'informations. Alors qu'on dispose tous d'un excellent outil, l'esprit critique! Exercices pratiques fournis dans le livre.

L'opinion est facilement manipulable, on le sait depuis longtemps. En pesant sur les émotions, surtout sur les peurs. "Echapper aux mensonges est possible", poursuit Philippe Godard. "Il faut alors, absolument, démêler vraies et fausses informations. Mais ce n'est pas si simple! (...) La première condition pour échapper aux mensonges est celle-ci: reconnaître que l'on se trouve, à un moment donné, dominé par ses propres peurs, par ses propres envies de violence. Et donc, ne surtout pas décider, à ce moment-là, de ce qui est vrai ou faux."

Le documentaire examine encore les questions du pouvoir, des pro- et anti-complot, du consensus, du bouc émissaire, de la lobotomisation, de la manipulation, de l'avenir dans cet océan de bêtise, de l'action personnelle. "Croire ou pas aux complots?" ne devrait pas être réservé aux ados. Sa clarté, son ton, sa confiance en ses lecteurs en fait un manuel d'utilité publique. Et il rappelle fort utilement cette phrase de Malcolm X: "Vous, les jeunes, devez penser par vous-mêmes."

La philosophie de la nouvelle maison d'édition jeunesse indépendante Le Calicot (trois titres pour sa première rentrée, un essai, un roman et un recueil d'histoires) est celle-ci.
"Dans un monde dirigé par l'économie, où l’individu n'a sa place que dans des colonnes statistiques, Le Calicot propose aux enfants et aux adolescents des livres pour développer leur sens critique et pour rêver un monde qu'ils  méritent."




1 commentaire:

  1. Merci pour cet article. Un livre indispensable en ce moment!

    RépondreSupprimer