Nombre total de pages vues

lundi 7 mai 2018

Plus de 900 premiers manuscrits en lice pour le 3e concours d'écriture Gallimard Jeunesse


Les jeunes aiment lire, et plein de jeunes et de moins jeunes aiment écrire pour la jeunesse, à juger les résultats des trois éditions - la troisième est en cours - du Concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, en partenariat avec RTL et Télérama. Un concours qui s'adresse à tous ceux qui écrivent pour la jeunesse et voudraient faire connaître leur texte.

Ce concours ne vous dit rien? Mais si, sa première édition, en 2013, a été remportée par la Belge Christelle Dabos, à l'âge de 33 ans (elle est née en 1980). Elle continue à enchanter ses lecteurs avec "La Passse-Miroir" (trois tomes actuellement, dont les deux premiers sont également disponibles en format de poche, Gallimard Jeunesse).

  • Tome 1 - "Les Fiancés de l'hiver", Grand Prix de l'Imaginaire 2016 (2013 et 2016, à feuilleter ici)
  • Tome 2 - "Les Disparus du Clairdelune", Grand Prix de l'Imaginaire 2016 (2015 et 2018, à feuilleter ici)
  • Tome 3 - "La Mémoire de Babel" (2017, à feuilleter ici)

Et c'est la Française Lucie Pierrat-Pajot, née à Nevers en 1986, qui  en a remporté la deuxième édition, en 2016, pour ses trente ans, avec "Les Mystères de Larispem" (Gallimard Jeunesse).

  • Tome 1 - "Les Mystères de Larispem" (2016, à feuilleter ici).
  • Tome 2 - "Les Mystères de Larispem II, Les Jeux du Siècle" (2017, à feuilleter ici).

Alors pour la troisième édition, un lauréat ou une nouvelle lauréate?

La participation à la troisième édition du Concours du premier roman jeunesse vient de se terminer (elle était ouverte du 2 janvier au 4 mai 2018 à minuit).
En voici les premiers chiffres.
Manuscrits reçus: 924.
Textes: 70% dans le genre "fantastique" (paranormal, SF, dystopie, heroïc fantasy)0
Participants: 80% de femmes, 20% d'hommes.
Tranche d'âge majoritaire: 18-35 ans, mais 15% de moins de 18 ans.
Localisation: 65% des participants habitent en province, 25% Paris ou la banlieue parisienne, 10% l'étranger ou les Dom-Tom.

A titre de comparaison, les chiffres (approximatifs) des trois éditions.


2012-2013 2015-2016 2018
Manuscrits1.360 800 924
Hommes 30% 20% 20%
Femmes 70% 80% 80%
Genre littéraire 68% imaginaire 60% imaginaire 70% imaginaire
Age moyen 27 ans 18-35 ans 18-35 ans
Moins de 18 ans 31% 20% 15%
Localisation
Province 73% 70% 65%
Paris et banlieue 23%20% 25%
Etranger et DOM-TOM 4% 10% 10%


Maintenant, c'est au comité de lecture de Gallimard Jeunesse de travailler, en étudiant tous les manuscrits reçus. Il a pour mission de sélectionner trois textes. Le jury du concours désignera ensuite le vainqueur parmi ces trois finalistes.
Le jury est composé d'éditeurs, de journalistes, de libraires, d'auteurs, d'une blogueuse et d'une booktubeuse: Michel Abescat, rédacteur en chef, "Télérama", Adeline Bourdon, libraire jeunesse, librairie Dialogues à Brest, Thierry Laroche, directeur éditorial, Gallimard Jeunesse, Isabelle Stoufflet, éditrice, Gallimard Jeunesse, Jérémy Le Pouezard, libraire jeunesse, librairie Le Divan à Paris, Erik L'Homme, auteur, Laurent Marsick, journaliste, RTL, Hedwige Pasquet, présidente, Gallimard Jeunesse, Lucie Pierrat-Pajot, auteure et lauréate de la deuxième édition du concours, Audrey Tribot, booktubeuse et membre de la rédaction du webzine On lit plus fort (Gallimard Jeunesse) et Fanny Vogler, blogueuse et chroniqueuse du webzine On lit plus fort (Gallimard Jeunesse).

Une fois choisi(e), le lauréat/ la lauréate sera alors accompagné(e) dans la finalisation de son manuscrit, jusqu'à la publication de son premier roman en version papier et numérique, selon un contrat d'édition avec les Éditions Gallimard Jeunesse.
La publication du roman gagnant est programmée pour le 29 novembre 2018, juste au moment du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.

Rendez-vous donc dans six mois.


Et pour ceux qui veulent écrire, le projet "émergences!" de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse est encore en cours (lire ici).









Aucun commentaire:

Publier un commentaire