Nombre total de pages vues

samedi 29 décembre 2018

Peter et Donald en ombres et lumières superbes

Le décor où s'égrènent les "Carnets de Peter". (c) Théâtre du Tilleul.

(c) Théâtre du Tilleul.
Que se passe-t-il dans une bibliothèque la nuit? C'est ce que nous raconte magnifiquement le Théâtre du Tilleul, un théâtre d'ombres fondé en 1981 comme on le sait, dans son nouveau spectacle, "Les carnets de Peter" qui se déroule dans la bibliothèque d'un dénommé Peter. On comprendra vite de qui il s'agit. La mise en scène entremêle habilement acteurs, ombres et musique, laisse le spectateur regarder et écouter et aussi rêver. Le tout dans le fantastique décor d'une bibliothèque bien ordonnée mais qui se réveille la nuit. Les livres y sont classés en rubriques, "Histoire", "Théâtre", "Littérature", "Voyage", "Géographie", "Nature" et "Enfance". Un coffre-fort abrite des trésors de récits. Une place de choix est réservée sur le lutrin au plus précieux des livres du lieu, "Animaux & Insectes".

Cet album grand format sera au cœur de l'impeccable intrigue composée par le Théâtre du Tilleul. Elle croise l'histoire personnelle de l'écrivain américain Peter Neumeyer et les histoires de son personnage emblématique, Donald, dont deux ont été illustrées par Edward Gorey. Un fameux défi, pleinement réussi et qui donne un spectacle magnifique, émouvant, drôle, surprenant, de haut vol tout en étant parfaitement accessible. Pour tous à partir de 7 ans.

Une forme d'ombres. (c) Théâtre du Tilleul.

Les amateurs d'humour noir et de littérature décalée connaissent sûrement le nom de l'illustrateur américain Edward Gorey, dont l'œuvre nous parvient peu à peu en français grâce au Tripode (lire ici et ici). Peter Neumeyer et Edward Gorey se sont rencontrés en 1969 via un éditeur. Ce fut le coup de foudre immédiat entre les deux hommes. Ce coup de foudre artistique ne dura hélas pas, chaque créateur retournant très vite à ses occupations. Ensemble, ils ont néanmoins publié trois livres: "Donald and the..." (Pomegranate, 1969) et "Donald has a difficulty" (Pomegranate, 1970), traduits en français par Oskar et réunis en un seul volume sous le titre "Les histoires de Donald" (Le Tripode, 2011, lire ici),  et "Why we have day and night" (Pomegranate, 1970, non encore traduit). Ils ont encore collaboré dans "Gorey x 3"Neumeyer a signé un des textes, les deux autres étant dus à Edward Lear (non traduit). Enfin, Gorey et Neumeyer ont intensément correspondu par lettres; un recueil de leurs échanges postaux a été publié aux Etats-Unis, "Floating worlds" (non traduit).
Exemple de correspondance Gorey-Neumeyer (c) Floating worlds.


"Les carnets de Peter" est un spectacle épatant, tout en finesse, où se croisent l'histoire récente du monde (le milieu du siècle dernier) à travers les yeux d'un petit garçon souffrant sans doute de solitude entre ses parents très occupés mais plein d'imagination et les aventures qu'il crée pour son héros Donald, un gamin toujours accompagné d'un mystérieux animal qui n'est surtout pas un chien.

Sa genèse se retrouve partiellement dans le texte mis en scène et se prolonge pratiquement de façons diverses (lire plus bas). Elle vaut aussi d'être contée. Il était une fois le Théâtre du Tilleul et sa patronne Carine Hermans, qui aimaient d'amour l'œuvre de Peter Neumeyer. Voilà donc l'équipe partie aux Etats-Unis, en Californie précisément, à la rencontre de l'écrivain, né le 4 août 1929 en Allemagne et ayant émigré en Amérique à la fin des années 30. Peter Neumeyer les reçoit. Le courant passe. Et l'écrivain remet à ses visiteurs venus de Belgique quantité de textes inédits, d'autres aventures de Donald, des contes, des souvenirs d'enfance, des titres d'histoires… "Je vous confie toutes mes histoires; prenez-en bien soin", leur a-t-il dit. Ceux qu'on trouve dans le coffre-fort de la bibliothèque.

Ombres projetées depuis la scène. (c) Théâtre du Tilleul.


Voilà certaines de ces histoires formidablement sorties de l'ombre dans ce spectacle qui se déroule la nuit dans la bibliothèque de Peter Neumeyer lui-même. On l'entend raconter du haut de ses 87 ans alors (il en a 89 aujourd'hui) ses souvenirs d'enfant juif en Allemagne, Munich 1936, les défilés militaires, les drapeaux, l'émigration en Amérique où il rejoint ses parents après avoir passé une année chez ses grands-parents, l'adaptation là-bas. On comprend l'enfant qui souffre de solitude mais s'épanouit dans la lecture. Celle de l'album "Animaux & Insectes" bien entendu, celle de tous les livres qui lui tendent les bras et dont il nous énumère les titres, celle des histoires qu'il s'invente dans la grande bibliothèque de son père, les aventures étranges, piquantes même, d'un petit garçon nommé Donald, un petit garçon rêveur qui lui ressemble.

Acteurs, ombres et musique. (c) Théâtre du Tilleul.

Quatre acteurs évoluent sur scène, Carine Ermans, Carlo Ferrante, Sylvain Geoffray et Alain Gilbert, dans un jeu subtil entre musique provenant de divers endroits, parfois surprenants, textes dits et ombres projetées. On remarque avec plaisir que la compagnie exploite diverses facettes du théâtre d'ombres, projetant ici des pièces de bois sur un écran, là des silhouettes sur une feuille de papier, montrant les pièces qui donneront leur ombre ou les cachant. Une formule épurée très réjouissante qui rythme joliment ce spectacle extrêmement réussi.


En parallèle au spectacle

Ateliers

  • Constitution d'une bibliothèque imaginaire, la Bibliothèque rêvée de Peter, qui comprendra "les œuvres complètes" (et bien plus encore) de Peter Neumeyer, revisitées par les enfants (et pas seulement les enfants).
  • En amont ou en aval du spectacle, ateliers divers (en scolaire comme en tout public), pour inviter les publics à travailler sur les textes de Peter Neumeyer, faisant se croiser les œuvres d'enfants et d'adultes, professionnels et non professionnels.... Les livres créés (mais aussi les films, les livres d’artistes, les créations sonores...) seront rassemblés dans la Bibliothèque rêvée, œuvre évolutive qui, au fil des tournées, s'enrichira des nouvelles productions et accompagnera le spectacle. A découvrir sur le site de la Bibliothèque rêvée de Peter (ici).
  • Goûter des rois le samedi 5 janvier, en présence de Peter Neumeyer et de Pascal Lemaître qui dédicaceront l’album jeunesse "Dick le lambin, Dick l'éclair".

Dick le lambin, Dick l'éclair
Peter Neumeyer
Pascal Lemaître
traduit de l'anglais par Maurice Lomré
l'école des loisirs/Pastel
2018, 40 pages

L'album commence ainsi: "C'est mardi. Dick le lambin doit aller chez madame Litzen pour sa leçon de piano. Comme les parents de Dick le lambin sont au Japon, Grandpa et Grandma s'occupent de lui." Le couple s'agite, met la pression au gamin qui lui, "s'active lentement". Tout est bon pour gagner du temps: chercher les partitions, le manteau. Dick part enfin en voiture avec ses grands-parents, remarque plein de choses intéressantes dans la rue et arrive… en retard. La leçon peut commencer. Quelle leçon! Dick oublie les partitions, embrouille les morceaux... Tout cela sous l'œil bienveillant de la ravissante madame Litzen. Au terme de la leçon, une fois retrouvés le manteau et les partitions, Dick retourne chez lui. Un peu marri de ses retards, il décide de devenir Dick l'éclair. Et la vie prend de toutes autres couleurs, sans moralisation aucune.

Pascal Lemaître pose de subtils dessins sur cette histoire à hauteur d'enfant, établissant un riche rapport texte-images. En postface, Carine Ermans explique comment cette histoire de "Dick dawdle Dick the quick" est passée de la Californie où elle dormait depuis longtemps à la Belgique où elle a été illustrée et éditée dans le cadre de la Bibliothèque rêvée de Peter, créée par le Théâtre du Tilleul. A partir de 5 ans.


Bonus

  • Que trouve-t-on dans la bibliothèque de Peter? En "Jeunesse", les titres favoris de l'équipe du Tilleul et les albums jeunesse qui ont inspiré ses précédents spectacles. En "Littérature", les romans adorés par Peter Neumeyer. En "Histoire", les titres et auteurs qui aident à comprendre la période trouble de la Seconde Guerre mondiale.
  • Des guides de fleurs, d'oiseaux, d'animaux, qui se complètent de bocaux de formol où pataugent amphibiens et insectes, donnant au lieu un agréable côté cabinet de curiosités, proche de l'univers graphique de l'illustrateur Edward Gorey
  • Des piles de partitions de musique qui semblent prêtes à sortir des murs.

Biographie

  • Né le 4 août 1929 en Allemagne, Peter Neumeyer est arrivé très jeune aux Etats-Unis. Il y rejoint en 1937 ses parents partis un an plus tôt. Lecteur passionné depuis sa petite enfance, il devint professeur de littérature dans diverses universités américaines. Il a fondé le département littérature de jeunesse à l'Université de San Diego, le plus important de l'Amérique du Nord. Il était arrivé dans cette université en 1978 et en est retraité depuis 1993.
  • Peter Neumeyer a toujours écrit, de la poésie, des études critiques, des albums jeunesse. En 1969, il rencontre via son éditeur l'illustrateur Edward Gorey, pressenti pour illustrer "Les histoires de Donald". Ensemble, ils publient trois albums. Mais leur projet est beaucoup plus vaste: "Je viens d'acheter tout un tas de pochettes vierges. Elles n'attendent plus qu'une étiquette comme... ANCIENS DONALDS, NOUVEAUX DONALDS etc… Mon œil astral voit toute une étagère de livres Neumeyer/Gorey. Harvard ouvrira-t-elle une salle à notre gloire? Elle aurait tout intérêt!", écrit Edward Gorey à Peter Neumeyer. Las, leur projet d'"épopée allégorique" ne dépassera pas le stade de leur correspondance.
  • Ils continueront à publier des livres, chacun de son côté. Gorey avec d'autres écrivains, Neumeyer avec d'autres illustrateurs. Beaucoup de ces derniers sont épuisés aux Etats-Unis et peu ont été jusqu'à présent traduits en français. Une situation qui pourrait changer.


Infos pratiques sur le spectacle ici.
Toutes les représentations étant complètes, une liste d'attente sur place chaque jour est ouverte, une heure avant la représentation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire