Nombre total de pages vues

lundi 13 octobre 2014

La Licorne aujourd'hui sauvée des chasseurs

"Que longtemps vivent les livres,
que longtemps les libraires les abritent."
La jolie phrase de Deborah Danblon, patronne de la librairie La Licorne à Uccle depuis 2006, termine le petit texte qui résume la très vilaine passe qu'elle a traversée en cet été 2014.
On la trouve en quatrième de couverture du fort sympathique recueil de textes et de dessins dus à des dizaines et des dizaines de Licornes obliques, "Un jour, une librairie" (168 pages, 20 euros minimum), publié par la librairie grâce à Danielle Nees (Genèse édition).

Prêts pour les dédicaces, les cartons des auteurs du recueil.
Un livre né de l'immense solidarité des auteurs, ceux qui écrivent et ceux qui dessinent, qui se sont mobilisés pour soutenir cette librairie créée en 1982. Il fallait que La Licorne demeure et qu'elle reste un havre de lecture. Sans hésiter, ils ont dégainé leurs mots et leurs pinceaux pour célébrer la librairie, raconter un souvenir, une anecdote, rêver la lecture ou le lieu qui la permet...

Plus de 80 textes et images sont réunis dans ce recueil, variés, délicieux, touchants. Des mots et des pinceaux d'amis pour Deborah et Daniel, son mari. Des mots et des pinceaux pour les lecteurs et pour tous ceux qui aiment les livres.

Le recueil "Un jour, une librairie" a été présenté samedi soir au Centre culturel d'Uccle par la libraire bien entendu et aussi par trois lectrices de l'asbl Plaisir du texte. Il a été remis aux souscripteurs. De nombreux auteurs présents ont dédicacé ce collector.

Avec l'odeur....
Une surprise était annoncée. Elle fut fameuse! Caroline Lamarche, aidée par son complice Alain Jadot, venu tout droit de Berlin, a mis en pratique le texte qu'elle a écrit, "Le petit livre brûlé". L'expérience a été tentée au micro-ondes, dégageant quelques flammes. Les pages consumées ont été distribuées. J'ai moi-même reçu un "Chapitre 13", dit porte-bonheur, en partie calciné. J'ai aussi hérité d'une solide odeur de brûlé qui accompagne encore mon exemplaire.


Et la bonne nouvelle de la soirée a été annoncée!
La Licorne était sauvée pour le moment.

Grâce aux Films de la mémoire, l'Espace Phoenix y développera désormais un programme de projection de films documentaires belges en journée. Un film par jour, à 10h30 les lundis, mardis, jeudis, vendredis et samedis, à 14h30 les mercredis. Ainsi qu'une soirée en présence du réalisateur.

L'Espace Phoenix veut être un lieu de vie culturelle au quotidien. Adossé à la librairie, il a la mission d'être une passerelle ressource pour différentes structures culturelles et éducatives. Et bien sûr, il entend défendre l'idée que la librairie soit un espace culturel à part entière, permettant échanges, rencontres, apprentissages, d'imaginaire et de mémoire.

Le programme des trois mois à venir est fixé:
- pour octobre: "Paul et Sophie", de Valentine Roels
- pour novembre: "Mille chemins du temps", de Philippe Vandendriessche
- pour décembre: "S'enfuir", de Joachim Thôme. 
 
Vivent les Licornes et le Phoenix!

La Licorne
656 chaussée d'Alsemberg
1180 Bruxelles.
Tél. +32 (0)2 344 98 32
info@librairielalicorne.be
lundi - samedi 9h30 - 18h30
premier dimanche de chaque mois : 11h - 17h





Aucun commentaire:

Publier un commentaire