Nombre total de pages vues

jeudi 30 octobre 2014

Le primo-romancier Adrien Bosc, Grand Prix du roman de l'Académie française

Adrien Bosc.

Dans sa dernière sélection de trois livres en vue de l'attribution du Grand Prix du Roman de l'Académie française, ce jeudi 30 octobre, ladite académie avait choisi deux premiers romans, ceux d'Adrien Bosc, "Constellation" (Stock), et de Mathias Menegoz, "Karpathia" (P.O.L.) ainsi que le troisième de Minh Tran Huy, "Voyageur malgré lui" (Flammarion).

C'est le premier nommé dans l'ordre alphabétique selon l'habitude des académiciens,  Adrien Bosc, qui remporte le Grand Prix du Roman 2014 (7.500 euros) avec "Constellation" (Stock).
Il a été élu au troisième tour de scrutin, par dix voix contre sept à Mathias Menegoz et une à Minh Tran Huy. Pas grand-monde donc, une fois de plus, sous la Coupole du Quai Conti. C'est toutefois Manuel Carcassonne, patron des Editions Stock, qui doit être content.

Le premier roman du fondateur des Editions du Sous-Sol qui publient les revues "Feuilleton" et "Desports" nous fait faire un bond de 65 ans dans le passé. Jusqu'au soir du 27 octobre 1949, où l'avion Constellation, dit "la nouvelle comète d'Air France", s'apprête à conduire trente-sept passagers d'Orly aux Etats-Unis. Le vol est aussi baptisé "l'avion des stars" car ont pris place à son bord le boxeur champion du monde Marcel Cerdan et la violoniste virtuose Ginette Neveu, en partance pour une tournée américaine. Trente-deux autres passagers embarquent dans le quadrimoteur. Trois restent sur le tarmac.

Bien leur en prendra car l'avion disparaît lorsqu'il tente de descendre pour se ravitailler sur la petite île de Santa Maria dans l'archipel des Açores, six heures après le départ. Les huit membres d'équipage n'ont rien pu faire malgré leur expérience. Que s'est-il passé? Quel enchaînement a conduit à l'accident?

Adrien Bosc tente d'apporter des réponses à ces questions tout en peignant avec une précision bienvenue le contexte historique général de cette nuit tragique et en dépistant d'autres coïncidences au même moment. Surtout, au terme d'incroyables recherches, il retrace les itinéraires de vie de ces quarante-huit destins arrêtés nets. Il les lie même entre eux. Il a entendu des morts, a écrit leurs légendes minuscules. Il n'a pas trouvé de réponse à toutes ses questions mais parfois d'autres questions. Autant d'intentions louables qui ne donnent toutefois pas tout le souffle d'un grand roman à "Constellation."

A noter qu'en 1972, Patrick Modiano avait remporté le Grand Prix du Roman de l'Académie Française avec son troisième roman, "Les boulevards de ceinture" (Gallimard). Agé de 27 ans, le prix Nobel de littérature 2014 était devenu à cette occasion le plus jeune lauréat à être distingué. Ce ne sera donc pas Adrien Bosc, né en 1986 à Avignon, qui le détrônera.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire