Nombre total de pages vues

mercredi 4 avril 2018

La pivoine, merveilleuse et séduisante

Un appui de fenêtre comme on en rêve. (c) Glénat.

Dites pivoine, peony, pioen, peonia et vous verrez les yeux s'illuminer, les narines frémir. Qui ne craque pas pour la pivoine et ses innombrables variétés? Merveilleuse en bouquets, tout aussi à l'aise en pleine terre (sous les latitudes belges, elle commence à sortir du sol), cette fleur raffinée parvient à réunir les adeptes du romantisme, du classicisme et du réalisme. Elle décline tous les tons de rose mais existe aussi en blanc, en jaune et en rouge. Ses fleurs ont toutes les formes, de la simple couronne de pétales à la belle sphère dont la lourdeur laisse imaginer la richesse en passant celle dont le charme réside dans la forme de ses étamines ou de ses stigmates.

"Pivoines". (c) Glénat.

La pivoine peut tout. Elle enchante le regard, le nez dans ses variétés odorantes. Mais connait-on bien cette fleur, aimée des jardiniers et des fleuristes? Pas vraiment et on a des raisons de s'embrouiller tant les variétés sont nombreuses, simple ou japonaise, herbacée ou arbustive, sans oublier les hybrides ou Itoh. Par contre, l'addiction aux connaissances sur les pivoines est réelle.

On peut s'en donner à cœur joie dans le beau livre qui vient de sortir, titré "Pivoines, une histoire illustrée des plus beaux spécimens", écrit par Jane Eastoe et illustré par les magnifiques photos de Georgianna Lane, toutes deux Britanniques (traduit de l'anglais par Christine Laugier, Glénat, 240 pages). Un ouvrage bien épais, débordant de photos plus enchanteresses les unes que les autres et donnant une foule d'informations sur cette fleur très populaire.

(c) Glénat.
Admirablement illustré de photos splendides, agréablement mis en pages, ce beau livre aborde autant l'histoire de la fleur dans un texte de la romancière Vita Sackville-West que sa culture. De la Shawnie Chief à la Top Brass, on découvre plus de soixante espèces de pivoines. De quoi s'en mettre plein les mirettes. Les conseils pratiques (dates de floraison, taille des tiges, couleurs des boutons, etc.) et les commentaires poétiques complètent l'approche de cette plante majestueuse. A compulser d'urgence avant que les premières arrivent dans les vases ou dans les parterres.

"Pivoines". (c) Glénat.

Jane Estoe, l'auteur a débuté sa carrière dans le monde de la mode londonienne. Il y a une vingtaine d'années, elle a tout quitté pour s'installer dans le Kent avec sa famille, ses plantes et ses animaux. Depuis, elle partage son temps entre l'écriture d'ouvrages pratiques et de beaux livres sur la nature et la campagne, la découverte du monde rural qui l'entoure, sa vie de famille.

"Pivoines". (c) Glénat.
Georgianna Lane est l'une des principales photographe florale du Royaume-Uni. Ses photographies font souvent l'objet d'expositions et elle a reçu de nombreux prix et récompenses. Fondatrice du site GardenPhotoWorld.com avec son mari le photographe David Philipps, elle parcourt le monde pour montrer la nature par ses clichés.
Le même duo avait déjà publié "Roses Vintage" (Glénat, 2017).





Aucun commentaire:

Publier un commentaire