Nombre total de pages vues

mardi 29 janvier 2019

La nostalgie lumineuse d'Alain Verster

Alain Verster.

Il reste une quinzaine de jours pour visiter l'exposition-installation au Wolf (rue de la Violette, 20, 1000 Bruxelles) de l'illustrateur jeunesse belge flamand Alain Verster - jusqu'au vendredi 15 février. Un superbe univers graphique incitant à la rêverie, à la fois poétique, nostalgique et extrêmement vivant, composé de photographies anciennes travaillées à l'acrylique, à la peinture à l'huile et au  ruban adhésif. A le voir, on pense un peu à Carll Cneut (lire ici) qui a été son professeur au KASK et au Norvégien Stian Hole (lire ici). Surtout, on se dit que c'est drôlement réussi. Son style rétro manie avec talent l'humour et les clins d'œil.

Alain Verster a déjà publié six albums pour enfants en Flandres, cinq chez De Eenhoorn, un chez Lannoo. Son avant-dernier, "Ik zie jou, zie jij mij?", avec un long texte de Saskia Goeminne, a été traduit en français par Marie Hooghe, "Je te vois, et toi?" (Versant Sud Jeunesse, 2018). C'est un album puisqu'il est largement et superbement illustré, mais pour les grands enfants, à partir de 9/10 ans, sans limite d'âge. Il se déroule le temps d'une journée sur une place et met en scène une vieille dame, un homme, une femme, une petite fille, un chien et un poisson rouge.

La place centrale. (c) Versant Sud Jeunesse.

L'album propose de faire un arrêt sur une place où sonne joliment une fontaine et de regarder tout ce qui s'y passe. Le soleil, les maisons, les pigeons et bien entendu les gens. Pas tous ceux qui passent mais certains qui s'y arrêtent. La vieille dame assise sur un banc avec son pique-nique. L'homme au nœud papillon, si propre sur lui et attiré par une femme derrière sa fenêtre. Le petit garçon qui rêve d'un chien. Le chien sauvé jeune par la vielle dame. Le bébé fille endormi sur un vélo. Le poisson rouge fatigué de son bocal.


Quelques-uns des personnages principaux.
(c) Versant Sud Jeunesse.






















Des liens vont se tisser entre tous ces personnages, dans un texte qui met la focale sur chacun d'eux successivement avant de revenir à la place, élément central. Les illustrations, elles, donnent mille choses de plus à voir, dans leur réalisme photographique bousculé par de formidables collages. Car la technique d'Alain Verster accroche le regard autant qu'elle l'interpelle. Elle séduit par ses compositions et son choix de couleurs et pousse le texte plus loin que ses mots.

Tout est à voir et à raconter. (c) Versant Sud Jeunesse.

Né en 1984 à Braschaat près d'Anvers, Alain Verster y habite toujours. Il a étudié le graphisme à la Royal Academy of Fine Arts de Gand. Il est professeur d'éducation plastique. Sa technique d'illustration se caractérise par une superposition de couches d'images. Sa base est composée de photographies anciennes traitées numériquement, puis imprimées sur du papier non couché et travaillées  avec du ruban adhésif. Cela floute un peu l'image originale dont certains traits sont accentués au crayon, à l'acrylique et à la peinture à l'huile. A ce procédé s'ajoutent des couleurs en arrière-plan. Ces différents éléments sont assemblés sur écran. Malgré le traitement numérique, la matière des dessins originaux est conservée et confère de la vérité et de l'intensité aux compositions.

Pour feuilleter en ligne "Je te vois, et toi?", c'est ici.

L'album "Je te vois, et toi?" a été sélectionné par "La Petite Fureur" (jusqu'au 1er mars), concours littéraire de la Fédération Wallonie-Bruxelles visant à promouvoir la lecture des enfants tout en assurant la visibilité des auteurs et illustrateurs de la Communauté française. Il propose aux enfants de 3 à 13 ans de choisir un des douze livres d'auteurs, illustrateurs et/ou traducteurs belges sélectionnés et d'en prolonger la lecture par un dessin, un collage, une poésie, une chanson, une adaptation théâtrale... Tout est permis sauf les réalisations en 3D.

Sélection "Petite fureur 2018"




 Alain Verster sera présent à la Foire du livre de Bruxelles le samedi 16 février à 11 heures.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire