Nombre total de pages vues

jeudi 22 novembre 2012

LAA6T à de "Good Vibrations"

C'était hier soir, à Louvain, enfin à Leuven. Devant une salle quasiment pleine. C'était de la danse contemporaine, explorant le thème des vibrations. De la stupeur et des tremblements. Mais un public enthousiaste devant cette approche mêlant danse contemporaine et danse traditionnelle javanaise. C'était "solid.states" et cela se joue encore ce soir (au Stuk, 20h30).


solid.states (c) Jean-Luc Tanghe

Arco Renz. (c) Marco Mertens.
Arco Renz, issu de la première cuvée de l'école P.A.R.T.S. fondée en 1995 par Anne Teresa De Keersmaeker à Bruxelles, a créé ces deux solos qui s'enchaînent.
S'y succèdent Eko Supriyanto et Melanie Lane. Chacun explore le rapport entre la culture javanaise traditionnelle et l'arrivée de la culture pop occidentale à Java,  ainsi que les interactions qui en sont nées.


Eko Supriyanto. (c) Jean-Luc Tanghe.

Eko Supriyanto est un danseur de ballet javanais accompli. Il a travaillé pour Peter Sellars,  pour Madonna pendant le "Drowned World Tour". Il est professeur de danse au renommé Art Institute of Indonesia Surakarta et il a fondé sa propre compagnie de danse contemporaine à Solo City.







Melanie Lane. (c) Jean-Luc Tangue.
Melanie Lane est originaire de Sydney où elle a étudié la danse classique. Depuis 2005 et son arrivée à Berlin, elle travaille avec différents artistes et compagnies de danse contemporaine en Europe ou poursuit ses propres recherches chorégraphiques. Fille d'une Javanaise, Melanie Lane explore pour la première fois ses racines indonésiennes dans le cadre de ce spectacle.
 Autres renseignements: Kobalt Works



Aucun commentaire:

Publier un commentaire