Nombre total de pages vues

mercredi 2 mars 2016

Décès de l'auteure jeunesse Louise Rennison

Louise Rennison.

Peut-être que le nom de Louise Rennison ne vous dit rien. Mais si je dégaine celui de Georgia Nicolson?  Dix volumes de son  "Journal intime" sont sortis depuis 2000 chez Gallimard Jeunesse (traduits de l'anglais par Catherine Gibert, illustrés à l'origine par Claire Bretecher). Combien de millions de jeunes lecteurs heureux n'a pas fait cette romancière britannique, née en 1951, qui s'est éteinte paisiblement ce lundi 29 février des suites d'une maladie.

Je reproduis ci-dessous le communiqué de son éditeur français, Gallimard Jeunesse.

Louise Rennison incarnait la joie de vivre. Dans la vie, comme dans ses livres, cette femme généreuse, drôle, intelligente, et libre comme son écriture et son héroïne, communiquait la fantaisie et l'humour. Ceux qui ont eu la chance de la rencontrer retiendront d'elle son inoubliable panache, son rire, sa folie, et la beauté de ses yeux verts…
Georgia Nicolson, c'était elle: "Georgia, c'est ma vie à l'âge de 15 ans. J'écris pour me faire rire moi-même. Mais j'ai toujours voulu que Georgia soit quelqu'un de bien. Elle est un peu stupide et narcissique et difficile et drôle et insolente, et un peu jalouse et toutes ces choses-là. Mais elle a aussi un grand cœur."
L'humour ravageur de Louise Rennison et ses inventions de langage ont fait d'elle un auteur adoré de centaines de milliers d'adolescents qui ont pleuré de rire avec "Le journal intime de Georgia Nicolson". La série est parue en 10 volumes aux éditions Gallimard Jeunesse à partir de 2000. Elle était également l'auteur de "Tallulah Casey", un diptyque paru chez le même éditeur dès 2011. Elle était l'un des auteurs fétiches de Gallimard Jeunesse, parmi les plus grands succès du catalogue avec 900.000 exemplaires de ses livres vendus en France.
Louise Rennison a libéré et révolutionné un genre littéraire, inventant la chick-lit des teenagers, et lui donnant ses lettres de noblesse, avec une langue inventive et débridée, d'une drôlerie inégalée. Passé dans le vocabulaire courant, ce langage codé s'est partagé en famille ou entre amis. Ses livres, emprunts d'une humanité réelle mais désopilante, d'une audace irrévérencieuse dénuée de toute agressivité, ont fait d'elle une pionnière du genre, qui a inspiré toute une génération d'écrivains autant qu'elle a influencé toute une génération de lecteurs. Georgia, l'ado qui était avant tout drôle, a été un "role model" pour toutes les filles à qui un garçon a dit "Les filles n'ont pas le sens de l'humour".
Louise Rennison a grandi en Angleterre dans la ville de Leeds dans la région du Yorshire. A l'âge de 15 ans, elle quitte l'Angleterre pour la Nouvelle-Zélande avec ses parents. Elle revient vivre et travailler à Londres lorsqu'elle a une vingtaine d'années. Elle devient artiste comique et crée un spectacle autobiographique dont elle donnera des représentations aux quatre coins de l'Angleterre, avant qu'il ne soit adapté à la BBC. Cette carrière de comédienne va lui ouvrir la voie du métier d'écrivain.
(c) Claire Bretecher/Gallimard Jeunesse.
C'est en entendant un sketch de Louise Rennison à la radio que Brenda Gardner, fondatrice d'une petite maison d'édition à Londres, a eu l'idée de lui demander d'écrire pour les adolescents qu'elle comprenait si bien. C'est ainsi que son premier roman "Mon nez, mon chat, l'amour et… moi" a vu le jour et que sont nés Georgia, Angus et ses autres personnages. Claire Bretecher a trouvé tellement hilarant ce premier livre qu'elle a accepté d'en illustrer la couverture.
Des deux côtés de l'Atlantique, le succès ne s'est pas fait attendre. En 2008, elle fut nommée "Queen of Teen". Cette même année, une adaptation cinématographique de ses deux premiers romans a été portée sur les écrans par Gurinder Chadha. En 2010, elle a reçu le prix Roald Dahl du Livre comique pour le premier volume des aventures de "Tallulah Casey", la jeune cousine de Georgia, un livre pour lecteurs un plus jeunes, à l'humour attendrissant.
Les témoignages d'affection se multiplient sur internet depuis l'annonce de la disparition prématurée de l'auteur, et parmi eux, ceux d'auteurs du monde entier: Philip Pullman, John Green, Patrick Ness, Holly Smale, Ally Carter… Des deux côtés de l'Atlantique, aux Etats-Unis comme dans son Angleterre natale, une presse abondante salue la "queen of teen", et l'héritage qu'elle lègue aux jeunes lecteurs: la meilleure façon de vivre est de toujours voir le côté drôle de la vie.


Bibliographie

Série "Le Journal Intime de Georgia Nicolson",
traduite par Catherine Gibert

  • "Mon nez, mon chat, l'amour et… moi" (Scripto 2000, Pôle fiction,  2010)
  • "Le Bonheur est au bout de l'élastique" (Scripto 2001, Pôle fiction 2010)
  • "Entre mes nunga-nungas mon cœur balance" (Scripto 2002, Pôle fiction 2011)
  • "A plus, Choupi-Trognon…" (Scripto 2003, Pôle fiction 2011)
  • "Syndrome allumage taille cosmos" (Scripto 2004, Pôle fiction 2011)
  • "Escale au pays-du-Nougat-en-Folie" (Scripto 2006, Pôle fiction 2012)
  • "Retour à la case égouttoir de l'amour" (Scripto 2007, Pôle fiction 2012)
  • "Un gus vaut mieux que deux tu l'auras" (Scripto 2008, Pôle fiction 2013)
  • "Le coup passa si près que le félidé fit un écart" (Scripto 2009, Pôle fiction 2013)
  • "Bouquet final en forme d'hilaritude" (Scripto 2010, Pôle fiction 2014)


Série "Tallulah Casey",
traduite par Catherine Gibert

  • "Les Mésaventures de Tallulah Casey" (Grand format, 2011)
  • "Les Nouvelles Aventures de Tallulah Casey" (Grand format, 2013)







Aucun commentaire:

Publier un commentaire