Nombre total de pages vues

dimanche 22 septembre 2013

LA retrouvé Piero, rencontré il y a quinze ans

Edmond Baudouin, Momon pour Piero.



Réédition chez Gallimard.
Version originale au Seuil.
Il y a des livres, illustrés ou non, qui marquent durablement sans qu'on ne sache plus trop les raconter. Ils sont là, vous accompagnent, vous font du bien. Pour moi,  "Piero" d'Edmond Baudouin est de ce type. Ce roman graphique né en rouge au Seuil en 1998 était devenu introuvable et a été réédité récemment en bleu chez Gallimard (128 pages). Chance!

Il m'en restait le souvenir d'un enthousiasme particulier. Même si en le relisant, quinze ans après sa création, j'ai redécouvert certains épisodes de l'histoire. Je pense que l'incroyable complicité fraternelle qu'il décrit à sa façon ainsi que cet élan commun et partagé pour le dessin m'avaient touchée. Du coup, l'impression de bonheur de lecture ne s'est jamais effacée. N'est-ce pas l'essentiel?

Rêver la vie dans les années 50, dans le sud de la France, et la dessiner, c'est ce que racontent deux frères dans "Piero". Un album à quatre mains donc, même si Piero, le frère d'Edmond Baudouin, dit Momon, n'a réalisé que la couverture ( à partir d'une photo). 

La dernière image qui a inspiré Piero pour la couverture. (c) Gallimard.
On découvre leur jeunesse et leur adolescence. C'était hier mais qu'importe? Deux gamins comme plein d'autres, qui jouent, rêvent, regardent les filles, dessinent aussi.Enormément et avec le même talent. Deux frères, nés dans une famille pas trop riche.Sans moyens suffisants en tout cas pour les envoyer ensemble dans une école d'art.Ce sera donc Piero, avec l'accord d'Edmond.

Les planches en noir et blanc racontent avec une infinie tendresse des tranches de vie qui ont conduit à la révélation d'un merveilleux artiste. Un hymne au dessin aussi, un don qui change la focale des frangins sur le monde. Ils voient tout, ils ressentent tout en fonction de ce que leurs crayons ont tracé sur le papier. Si la communion fraternelle résiste aux filles, elle sera bouleversée par l'accident de mobylette de Piero. Les choix de vie vont changer: beaux-arts,  carrière administrative…


Dessin et complicité. (c) Gallimard.

La découverte du pixel. (c) Gallimard.

Le choix familial. (c) Gallimard.

Edmond Baudoin est né à Nice en 1942. Il a quitté l'école à 16 ans et a  travaillé à la comptabilité d'un palace niçois jusqu'à l'âge de 33 ans. Changement de cap à ce moment: il ne veut plus rien faire d'autre que dessiner. C'est ce qu'il fera sans relâche depuis son premier livre édité en 1981. Il en compte plus de cinquante aujourd'hui, chez différents éditeurs et est considéré comme un des maîtres de la bande dessinée contemporaine.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire