Nombre total de pages vues

jeudi 26 novembre 2015

Session de rattrapage droits de l'homme

Dessin de Jacqueline Duhême. (c) Gallimard Jeunesse.

Mais où avais-je la tête? J'écris une longue note sur les droits de l'enfant (lire ici), et j'oublie un album magnifique qui y avait évidemment sa place et qui figurait en bonne place dans ma pile.

Session de rattrapage donc avec la très bienvenue réédition du "Livre des droits de l'homme" (Gallimard Jeunesse, 32 pages), publié initialement il y a dix ans, qui comprend le texte intégral de la Déclaration universelle des droits de l'homme, une préface de Robert Badinter et de nombreuses illustrations de Jacqueline Duhême - elle s'en expliquait dans son livre biographique "Une vie en crobards" (Gallimard, lire ici).

Revoilà ce superbe album en version brochée, toujours aussi nécessaire, car ses illustrations rendent un texte fondamental accessible aux enfants, ces "porteurs de l'aventure humaine" selon le préfacier qui en a fait la commande à l'illustratrice. "Mettez ce texte magnifique en images, et faites-le vivre dans l'âme des enfants", demande un jour Robert Badinter à Jacqueline Duhême. Elle le fera au-delà de toute espérance, posant ses couleurs délicates dans des dessins dont la poésie transforme le texte de la déclaration en une véritable féerie. Heureux enfants. Heureux adultes qui ont bien entendu le droit de regarder ce chef-d’œuvre.

L'article premier de la Déclaration des droits de l'homme. (c) Gallimard jeunesse.


Version 2012
Version 2015.
J'en profite pour signaler que l'excellent "Passeport. Guerre et si ça nous arrivait?" de Janne Teller (illustré par Jean-François Martin, traduit du danois par Laurence Larsen, Les Grandes personnes) publié au printemps 2012 (lire ici et ici) ressort ce vendredi 27 novembre en version légèrement agrandie, avec une nouvelle couverture et un prix diminué. Le format passe de 10 x 14 cm à 12 x 17 cm, le prix de 7,90 euros  à 5,50 euros, mais l'intérieur ne change pas. Un album d'anticipation à découvrir pour les plus grands, dès 10 ans, et pour tous.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire