Nombre total de pages vues

vendredi 19 février 2016

S'il ne fallait qu'une raison d'aller à la FLB



Regardez ces petites maisons en carton.

Ne vous rappellent-elles pas l'univers graphique d'une artiste majeure en Belgique?
Avez-vous trouvé?


Oui, elles sont bien de la main d'Anne Brouillard.

S'il n'était besoin que d'une raison pour visiter la Foire du livre de Bruxelles (entrée gratuite, lire ici), ce serait celle-là: visiter l'exposition "Le pays de Killiok (A quoi rêve Anne Brouillard)" qui est de toute beauté. Quel bonheur de contempler ses originaux (42 cadres d'œuvres). Quel plaisir de découvrir quelques-uns de ses carnets de dessin sous vitrine. Quelle joie de voir les compléments de choix qu'elle a créés pour l'occasion. De visionner le diaporama. De même jouer avec Killiok! On se régale, on s'en met plein les yeux.




L'exposition se promène dans l'œuvre d'Anne Brouillard (lire ici et ici), de ses débuts en 1990 au somptueux album à paraître à l'automne 2016, "La grande forêt - Le livre des Chintiens" (L'école des loisirs, Pastel).


Une page de "La grande forêt", à paraître à l'automne.


Courez, courez, c'est au magasin 2 du bâtiment que la Foire occupe à Tour & Taxis.

Et après le 22 février?

Joie d'apprendre que l'exposition pourra circuler durant trois ans.
Les deux premières étapes sont déjà fixées.
A la bibliothèque Bruegel (Bruxelles), du 14 au 26 mars 2016.
A la bibliothèque de Waremme, du 5 au 29 avril 2016.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire