Nombre total de pages vues

dimanche 1 décembre 2013

LM quand Emmanuelle Houdart parle d'argent

Le deuxième Festival des illustrateurs qui s'est tenu à Moulins en septembre 2013 avait entre autres invité Emmanuelle Houdart qui, avec sa complice l'écrivaine Marie Desplechin, vient de publier un album où elles abordent formidablement le difficile thème du rapport à l'argent.

Une aventure qu'elle relate, ainsi que son parcours en littérature jeunesse, dans une séquence vidéo, filmée par l'Ecole Estienne pour le site Ricochet.

Ecoutons-la.



"L'argent" est le nouvel album de Marie Desplechin et Emmanuelle Houdart (Ed. Thierry Magnier, 48 pages). Le duo en avait déjà signé un précédent, excellent aussi, dans le même grand format, "Saltimbanques" (même éditeur, 2011, 48 pages).
Le moins qu'on puisse dire est que le sujet, le rapport à l'argent, est traité de manière peu convenue. Un mariage, celui de Virginie et Ernesto, est au cœur d'une galerie de portraits.

Edward, Bonnie, Sylvia, Franz, Dimitri, Arturo, Camil, Sofie, Nana, Fortunée, ainsi que les fiancés, chacun des membres des deux familles est raconté séparément, par un dessin extrêmement fouillé et un long texte, très agréable à lire. Avec leurs commentaires sur le mariage à venir et bien sûr, sur les oncles, tantes, pères, mères déjà entrevus...

En découvrant successivement ces différentes attitudes par rapport à l'argent, on identifie un chef d'entreprise cynique, une hackeuse, une héritière qui vit de rien, un SDF par choix, un futur légataire, un trader, un mafieux menacé de mort, une jeune entrepreneuse... Chaque fois, une attitude subtilement amenée qui suscite différents émois chez le lecteur, aussitôt contredits par le portrait suivant qui lui fournit un autre point de vue sur la même situation.

Le procédé est excellent et captivant, fine la manière de fouiller le sujet sans lasser ni moraliser, et riche le rapport texte-images.

Et à la fin, Virginie et Ernesto se marient, parce que le plus important est l'amour.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire