Nombre total de pages vues

mercredi 6 mai 2020

Ici, tromper est autorisé et même recommandé

#confinothèque27
Aujourd'hui, un de ces albums jeunesse qui ont croisé le covid19 et sont arrivés en librairies juste avant ou en même temps que la fermeture de ces dernières à cause des mesures de confinement.

"Le méchant chien chasse en cherchant le chat dans les champs."
(c) Les Grandes Personnes.


Déjà le titre du nouvel album d'Henri Galeron titille l'imagination. "Virelangues & Trompe-Oreilles" (Les Grandes Personnes, 64 pages), de quoi s'agit-il? Ce n'est pas la couverture avec son éléphant à la trompe nouée et aux oreilles de papillon qui va nous aiguiller. Et tant mieux. Laissons-nous porter par les dessins associés aux différents textes, aussi précis dans leur réalisation qu'inventifs dans leur conception, et posés sur un papier blanc doucement cassé.

Savantes, les définitions des sujets choisis figurent en introduction des deux chapitres de ce moyen format carré. Voilà pour le côté sérieux, car l'album en lui-même est une fête des yeux, de la langue, des oreilles et de l'esprit. Virelangues et trompe-oreilles sont chaque fois illustrés avec raison et malice, sagesse et extravagance. Les célèbres "chaussettes de l'archiduchesse" prennent enfin du galon. La célébrissime formule, en version complète, ouvre l'album, tapis rouge vers une formidable série d'expressions jouant avec les sons, les sens et les mots, passée à la moulinette du regard d'Henri Galeron et atterrissant dans des dessins de toute beauté. Rappelés en texte seulement en fin d'ouvrage, dix-neuf virelangues et dix trompe-oreilles s'offrent à cette très réussie interprétation illustrée. Un album plaisir pour tromper en toute honnêteté.

(c) Les Grandes Personnes.


Les virelangues sont des groupes de mots difficiles à articuler, assemblés dans un but ludique ou pour servir d’exercice d'élocution. Les "chaussettes de l'archiduchesse" bien entendu, le "chasseur sachant chasser...", les "tas de riz et les tas de rats" et plein d'autres cent fois plus difficiles à prononcer.

Les trompe-oreilles sont des phrases difficiles à comprendre, souvent formées de monosyllabes, qui donnent l'impression d'être en langue étrangère ou d'avoir une autre signification. A l'écrit, ça passe encore, mais à l'oral.... "L'eusses-tu cru que ton père fut là peint?" ou "Il m'eût plu qu'il n'eût plus plu" par exemple en fournissent une petite idée.

"Sachez qu'un chasseur sachant chasser sait chasser sans son chien de chasse."
(c) Les Grandes Personnes.

""Ton thé t'a-t-il ôté ta toux?" dit le tatou tout tatoué au toutou tout tondu."
(c) Les Grandes Personnes.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire