Nombre total de pages vues

mercredi 2 septembre 2020

Ecrire et dessiner après une rupture amoureuse

Première page du "Journal" de Julie Delporte. (c) Pow Pow.


Si Julie Delporte est née à Saint-Malo en 1983, l'auteure-illustratrice française vit depuis belle lurette à Montréal, au Canada. Elle est l'auteure de plusieurs romans graphiques où elle raconte sa vie en crayons de couleur, pour le texte manuscrit et pour les dessins. Est-ce ce "Journal", à la couverture si tendre, qui court de février 2011 à octobre 2012, d'abord publié en ligne, ensuite édité en 2014 à l'Agrume, et aujourd'hui réédité chez Pow Pow (192 pages) qui a été le déclencheur des volumes suivants, "Je vois des antennes partout", antérieur dans le temps mais publié après, et "Moi aussi, je voulais l'emporter", essai littéraire sur le féminisme en général et sur Tove Jansson, la créatrice des Moomins, en particulier (Pow Pow, 2015 et 2017)?

Ce "Journal" si personnel qui suit une rupture amoureuse et les diverses phases qu'elle occasionne, colère, repli, dépression, renaissance, création, réassurance, etc., frappe par sa sincérité, tonalité qui lui confère aussitôt une universalité permettant à chacun de s'y glisser, de s'y reconnaître, d'entrer en empathie. Julie Delporte en atteste, il n'est pas facile de vivre à deux, encore moins quand on se retrouve dans la même discipline artistique. On ne fait pas toujours le bon choix. Il n'est pas facile non plus de vivre seule, d'avoir à assumer en solo sa vie et les mille soucis administratifs ou pratiques. Mais il y a l'art, le dessin, la littérature, les amis, la musique, la nature, le goût de vivre malgré tout...

"Journal" de Julie Delporte. (c) Pow Pow.

L'album s'ouvre sur une citation d'Annie Ernaux: "Je me demande si je n'écris pas pour savoir si les autres n'ont pas fait ou ressenti des choses identiques, sinon, pour qu'ils trouvent normal de les ressentir. Même, qu'ils les vivent à leur tour en oubliant qu'ils les ont lues quelque part un jour."


"Journal" de Julie Delporte. (c) Pow Pow.

Julie Delporte se raconte dans ces pages écrites et illustrées mais elle nous interpelle en même temps qu'elle se confie. Elle nous confie cette part de sa vie, ces vingt mois à l'aube de ses trente ans, dans une écriture manuscrite ronde et irrégulière, parfois biffée, faits, réflexions, rêves, projets... dans des dessins qui vont de la vignette à la composition en passant par les portraits et les croquis dans différentes gammes chromatiques. "Journal" est une œuvre de création courageuse, car il en faut pour se mettre ainsi à nu, touchante et invitant à la résilience. L'artiste accompagne cette réédition d'une note: "Presque dix ans ont passé depuis l'écriture de mon journal. Je le relis comme s'il appartenait à une autre femme, à une jeune artiste que j'admire d'avoir le courage d'être si sincère. C'est l'année de sa première séparation d'adulte et, surtout, de sa rencontre avec les crayons de couleur. Ce livre témoigne de l'artiste que je suis aujourd'hui. Je souhaite qu'il vous donne à vous aussi l'envie d'écrire et de dessiner."

"Journal" de Julie Delporte. (c) Pow Pow.













Aucun commentaire:

Publier un commentaire