Nombre total de pages vues

jeudi 1 avril 2021

Moon, muse de Sébastien Mourrain confiné

"Jour 18". (c) Editions de La Martinière.


"55 jours chez mon chat"
de Sébastien Mourrain (Editions de La Martinière, 120 pages) est un petit album carré à la couverture jaune soleil où se prélasse un chat. Un album pleins d'expressifs dessins en noir, sans texte à l'exception du compteur-calendrier, qui réjouira autant les amateurs de chat que les enfants qui peuvent le regarder comme un "Où est Charlie", le gamin dégingandé étant remplacé par un chat. Et quel chat! Celui chez qui habite Sébastien Mourrain et les siens. Moon, qui a été la muse du dessinateur français confiné l'an dernier. Moon, que l'on suit de page en page, de jour 1 en jour 2 jusqu'au jour 55, dans ces savoureux dessins croqués sur l'instant. L'allocution du président, l'école à la maison, les réunions zoom, la fenêtre ouverte comme unique horizon, l'infecte balance...  et chaque fois, ce chat tout noir qu'on s'amuse à dénicher dans le dessin du jour. Un album de confinement qui met du baume au cœur car il a tout vu, tout ressenti et tout partagé. Pour tous. 




Les jours 1 à 4, il y en a 51 autres à découvrir, tout aussi savoureux.
(c) de La Martinière.


"Il y a presque un an", écrit Sébastien Mourrain sur sa page Facebook, "nous étions confinés pendant 55 jours. Tous les jours, j'ai réalisé un dessin pour garder un souvenir de ce moment hors du commun. Petit à petit, mon chat Moon est devenu ma muse. En dessinant toutes les pièces de mon appartement, j'ai lutté contre l'ennui et je me suis progressivement identifié à mon chat. Ces dessins ne devaient pas être édités mais l'enthousiasme de Marie Bluteau, éditrice chez de La Martinière, a permis à ce livre d'exister. Merci à Moon, à ma chérie Magali et à mes fils Enzo et Mathis d'avoir posé pour moi et de m'avoir supporté pendant ce confinement." 

Une genèse que confirme sur le même réseau social Marie Bluteau: "Il y a maintenant presqu'un an allait démarrer le premier confinement. Entre télétravail et enfants en bas âge, les moments de calme étaient rares. Et je ne parle pas du manque de liberté qui se faisait cruellement ressentir. Je suivais sur ses réseaux sociaux Sébastien Mourrain, avec qui j'avais déjà travaillé sur un album et chaque jour, il postait un dessin mettant en scène son chat tout aussi confiné que sa famille et lui. Avec humour et poésie, il dévoilait ainsi quelques bribes de son quotidien pendant cette période collective si étonnante à vivre. Ces dessins, qui n'étaient pas destinés à être publiés, m'ont beaucoup touchée! À leur manière, ces illustrations avaient mis de la tendresse et de la légèreté dans des journées parfois compliquées. Je lui ai donc proposé d'en faire un livre. C'est ainsi qu'est né "55 jours chez mon chat" dans lequel Sébastien Mourrain offre aux lecteurs un regard tendre et drôle sur cette période inédite."

"Jour 18". (c) Sébastien Mourrain.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire