Nombre total de pages vues

lundi 16 mars 2015

Deux épatants petits formats pleins de couleurs

Le second fait 14 centimètres sur 14. Le premier à peine plus.
Ces deux albums pour enfants ont le titre en bleu et le fond de couverture en blanc. Dessus, chaque fois, une composition faite de dessins superposés.
Comme s'ils se répondaient...
Rigolo hasard de l'arrivée des courriers.













L'un est "1, 2, 3, soleil!" de Gaétan Dorémus (Autrement, 40 pages).
L'autre "Le magicien, etc." de Vincent Pianina (Ed. Thierry Magnier, 32 pages).

"1, 2, 3, soleil" reprend la formulette des enfants et la transpose auprès de trois personnages animaux, représentés aux crayons de couleurs, chacun en un ton. Le crocodile orange ouvre le bal et vocifère ses exaspérations: "Moi, j'en ai assez des histoires, des contes de fées..." Il veut vivre, le croco, il veut de l'aventure, et les images en donnent une bonne idée avant de le montrer, sans en rien dire, assis auprès d'une bite d'amarrage. Suit un irréprochable ours bleu, à chapeau et mallette, lassé de sa "vie carrée". Tellement exaspéré qu'il aboutit au même quai. Arrive alors le petit cochon vert, une tête en l'air qui rêve aussi d'une autre vie, sur une autre planète, à une autre époque... Mais c'est en face de la mer qu'il débarque également.

1, 2, 3, ils sont là. (c) Autrement.
Les trois compères remarquent alors le bateau "A VENDRE" juste en face d'eux. Chacun y projette son rêve et cela donne des pages amusantes, chaque fois dans la couleur d'un des héros. Ensemble, et en multicolore, ils décident d'acheter le rafiot. Ils le rafistolent, le repeignent et c'est le départ, à trois, vers l'inconnu tel que chacun le perçoit.

Un petit album tout simple en apparence mais bien conçu où Gaétan Dorémus incite chacun à vivre ses rêves, et à peut-être les partager avec d'autres rêveurs.

Notons que l'album "1, 2, 3, soleil" est étiqueté Autrement en couverture et Autrement jeunesse en page de titre, de quoi largement s'embrouiller puisque Casterman Jeunesse, propriétaire d'Autrement jeunesse, a annoncé fin 2014 l'arrêt de cette maison mais a maintenu la publication de nouveaux titres en janvier et février. Quant à la page Facebook d'Autrement jeunesse, elle renvoie toujours au site d'Autrement qui ne comprend pas de jeunesse. Allez comprendre.

* *
*

L'album "Le magicien, etc." se base sur les interprétations rapides et le jeu des accumulations et le résultat est très réussi. Qui est ce bonhomme barbu, à chapeau pointu, qui se balade dans l'album? Un Père Noël passé au bleu? Nooon, le texte dit: "Il était une fois un magicien dont on ne connaissait pas le nom. On disait juste que c'était le magicien. En fait on se savait pas s'il était vraiment magicien car personne ne l'avait jamais vu faire de magie."

Le magicien prend des couleurs, le texte aussi. (c) Ed. Th. Magnier.
Ce qui est fort amusant dans ce petit format, c'est la suite. Un narrateur invisible présente le magicien avec de plus en plus d'équipements qui, chacun, lui fournissent d'office un nouveau qualificatif: une flûte le rend musicien, un casque pilote, un perroquet pirate... A l'image des préjugés qu'on balance sans réfléchir. La jolie idée est que les éléments supplémentaires sont représentés chaque fois dans de nouvelles couleurs, reprises par les mots du texte qui les concernent.

La palette se complète au fil d'objets incongrus mais drôles. Vincent Pianina poursuit ses accumulations graphiques et stylistiques, plaisantes, surprenantes, pleines d'imagination. Jusqu'à la finale, brutale comme il se doit, car chacun le sait au fond de lui, l'habit ne fait pas le moine.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire