Nombre total de pages vues

mercredi 25 mars 2015

Juste à temps pour le Festival Passa Porta!

Le Festival Passa Porta est l'occasion, tous les deux ans, de se mettre de la littérature plein les oreilles. Sa cinquième édition se déroule cette année du 26 au 29 mars, c'est-à-dire de demain jeudi à dimanche!
Lectures, conférences, discussions, rencontres, performances, balades, il y en aura pour tous les goûts (fiction, essai, poésie, bande dessinée,..) et pour toutes les langues, la manifestation se voulant un pont entre francophones, néerlandophones et autres. Pour tous les âges aussi, puisqu'un parcours Kids spécifique est organisé cette année. Et pour tous les horaires car on passe à l'heure d'été dans la nuit de samedi à dimanche (une heure de repos en moins). D'autant plus amusant que le thème 2015 est "now & then", explorant les rapports entre la littérature et le temps.

J'ai déjà parlé ici  des quatre grandes soirées de la manifestation bruxelloise (JMG Le Clézio, Dany Laferrière/Nancy Huston, Nuit de la nouvelle et Ian McEwan).

Venons-en donc aux deux parcours.

Pour les grands, c'est dimanche.

Pour les petits, c'est samedi et dimanche. Samedi soir, parce que c'est l'heure des histoires et qu'un parcours Kids ne peut pas rater cela: Histoires courtes pour une longue nuit, de 18 h à 20h15 au Bronks, en néerlandais, français, turc ou arabe selon les séquences. Avec Mélanie Rutten et Fatima Sharafeddine pour les francophones.

Dimanche, de 10h30 à 18h15, au Bronks et au Wolf.
J'ai pointé dans le programme plusieurs activités en français ou avec traduction française, beaucoup d'entre elles, fort tentantes, se tenant en néerlandais seulement.
- La plus petite bibliothèque du monde (Bronks, de 11 à 15 h, en néerlandais, français, turc, arabe, portugais, chinois): lecture des plus beaux livres pour enfants dans leur langue originale, avec traduction française ou néerlandaise.
- N'ouvre pas ce livre! (Bronks, 11 h): Fatima Sharafeddine, auteure belgo-libanaise, lit en français et en arabe cet album qui présente deux faces, l'une rassurante, l'autre jouant sur la peur.
- Step in 2 time. (Bronks, 14 h): atelier pour les ados sur inscription préalable.
Paysage d'Anne Brouillard.
- Le paysage grandissant (Le Wolf, de 14 à 17h): atelier de peinture à l'œuf avec Anne Brouillard. Chaque participant peindra un petit bout de paysage sur une toile commune. Une expérience qui avait été réalisée avec grand succès lors de la remise du dernier prix Bernard Versele (à lire ici).
- 50 ans de l'école des loisirs (Le Wolf, 15 h): inauguration de l'exposition des reproductions de dessins pour les 50 ans de la maison d'édition française, en présence d'auteurs.
- Time to slam the mic! (Bronks, 16 h): tournoi verbal pour les ados et les adultes.
- Meg Rosoff (Bronks, 15h15, en anglais): pour les ados, rencontre avec l'immense romancière britannique, auteure notamment de "Maintenant, c'est ma vie" (traduit de l'anglais par Hélène Collon, Albin Michel Jeunesse, 2006). Il y aura aussi à 16h30 au Bronks la première belge du film adaptant son premier roman pour ados, "How I live now", mais il faut savoir que c'est en anglais, sous-titré en néerlandais.

- Informations complémentaires ici.



Quelques-uns des écrivains du Festival Passa Porta 2015.

Et pour les grands, c'est donc dimanche. Il va comme toujours être difficile de choisir. Qui écouter parmi la centaine d'écrivains se déplaçant à Bruxelles? Sur place ou ici, un programme sous forme de grille horaire en couleurs permet de mieux organiser ses choix car vingt-quatre lieux accueillent le festival - même s'ils ne sont pas loin les uns des autres, il est utile de prévoir des chaussures de marche.

Voici mes propositions, opérées par choix parmi les rencontres en français, toutes les autres, et pas des moindres, étant bien entendu reprises sur le site du Festival, ici.

- Nancy Huston (Vaudeville, 11 h): l'écrivaine dont le dernier livre, "Bad Girl", questionne la manière dont le temps peut apaiser le passé, répondra aux questions de  Martine Cornil.

- Hubert Reeves (Théâtre des Martyrs, 12 h): l'astrophysicien, observateur de notre temps, débattra de "la belle histoire de l'univers" et de celle, "moins belle" de l'humanité. Il sera au micro d'Eddy Caekelberghs.

- Poésie érotique (Beurskafee, 12h30): les membres du Collectif bruxellois et plurilingue de poètes expriment le désir dans de nouveaux vers qui composent un corps érotique.

- Raconter la guerre (La Bellone, 12h30): Pierre Assouline ("Sigmaringen", Gallimard) et Valérie Zenatti ("Jacob, Jacob", L'Olivier) croisent leurs regards d'écrivains sur cette question. Modérateur: Eric Russon.

- Eugène Savitzkaya (La Centrale, 13 h): l'écrivain belge lit des extraits de ses deux derniers livres, le roman "Fraudeur" et le recueil de poèmes "À la cyprine" (Minuit).

- Pierre Bayard (Théâtre des Martyrs, 13 h): l'auteur de "Comment parler des livres que l'on n'a pas lus" s'entretiendra avec Laurent de Sutter sur ses derniers essais, "Le plagiat par anticipation" et "Aurais-je été résistant ou bourreau?" (Minuit).

- Livres interdits (Goupil Le Fol, 13h30): Karel Logist lit un extrait de l'un des nombreux livres qui ont été interdits ou censurés en Occident.
- Conversations fictives (Bozar, 14h30): l'écrivain mexicain Álvaro Enrigue répond aux questions qu'il ou que ses personnages posent... dans ses romans. Concept et entretien: Ignasi Duarte.

- Walter Siti (Beursschouwburg, 14h30): célèbre pour critiquer la réalité italienne par des histoires d'amours homosexuelles, l'écrivain parle de son dernier roman,  "Résister ne sert à rien" (Métailié, Premio Strega 2013) et de Pasolini, assassiné il y a 40 ans. Rencontre animée par Laurent Moosen.

- Le temps d'une lessive (Maximousse, 14h30, 15h30, 16h30): Karel Logist, Kenan Görgün, Vol au Vent et Benjamin Pottel, tous auteurs des Editions Maelström, donnent une lecture performance poétique à la durée fixée par le chronomètre implacable d'une machine à laver.

- Le temps des prix littéraires (Vaudeville, 14 h): prix Goncourt 2014 pour "Pas pleurer" (Seuil), Lydie Salvayre conversera avec Antoine Volodine, prix Médicis 2014 pour "Terminus radieux" (Seuil).

- Régis Jauffret (La Bellone, 14 h): le nouveau livre de l'écrivain, "Bravo" (Seuil), revient à la fiction classique, avec des nouvelles sur les thèmes de l'âge, de la fin et de la mort. Martine Cornil l'interrogera.

- Philip Roth, le temps d'une œuvre (Les Brigittines, 14 h): la critique Josyane Savigneau connaît bien Philip Roth à qui elle a consacré le livre "Avec Philip Roth" (Gallimard).

- Judith Vanistendael & Dominique Goblet (De Markten, 14 h): première rencontre entre ces deux grandes de la BD, de part et d'autre de la frontière linguistique belge.
- Christine Angot (Les Brigittines, 15 h): la romancière s'entretient avec Josyane Savigneau à propos du regard sur notre époque qu'elle pose à travers les portraits de personnages rassemblés dans "La petite foule" (Gallimard).

- Temps, errance, exil (Riches-Claires, 15h15): conversation entre les écrivains Linda Lê et Kamel Daoud, modérée par Gilles Collard.

- Eric Reinhardt (La Bellone, 15h45): comment le temps s'inscrit-il dans une œuvre du XXIe siècle? Réponse avec l'auteur de "L'Amour et les Forêts" (Gallimard).

- Frédéric Beigbeder (AB, 16h30):  l'auteur de "99 francs" (Grasset) est-il un écrivain de son temps?

- Dany Laferrière (Riches-Claires, 17 h): "ralentir le rythme sans baisser l'intensité" est le credo de cet écrivain au regard décalé et poétique, devenu expert dans "L'Art presque perdu de ne rien faire" (Grasset). Modération: Nathalie Skowronek.

(c) dans l'ordre des images:  Fanny Dion, Astrid di Crollalanza, DR, Catherine Hélie/Gallimard, DR, Marie André, Hélène Bamberger, Serge Delaive, Luc de Rooy, Elisabette Claudio, DR, Hermance Triay, DR, Hermance Triay, Yann Revol, Daphné Titeca/Le Lombard, DR, Jean-Luc Bertini, Mathieu Bourgois, DR, Catherine Hélie/Gallimard, J.-F. Paga/Grasset.

- Informations complémentaires ici.


En prolongation du Festival, ou en remplacement, ou en écho aux dix années d'existence de Passa Porta, on plongera avec fruit dans "Les présents de l'écriture" (Les impressions nouvelles/Passa Porta, 256 pages). Voilà un fort précieux recueil de remarquables essais brefs, textes écrits à la demande de Passa Porta ou paroles dites lors de soirées littéraires, toujours en rapport avec la puissance de la littérature en ce début de XXIe siècle, pendant la décennie qui vient de s'écouler à la Maison des littératures de Bruxelles.

Peut-on mieux fêter un tel anniversaire qu'en réunissant des textes magnifiques sur la littérature que signent, par ordre alphabétique, Annelies Beck, Jens Christian Grøndahl, Alain Mabanckou, Claudio Magris, Alberto Manguel, Antonio Muñoz Molina, Nawal El Saadawi, Boualem Sansal, Mikhaïl Chichkine, Goce Smilevski, Ilija Trojanow, Dubravka Ugresic et Juan Gabriel Vásquez, et des fragments d’entretiens avec Paul Auster, Julian Barnes, A.S. Byatt, Mircea Cărtărescu, Bernardo Carvalho, Jonathan Coe, Marie Darrieussecq, Lydia Davis, Amitav Ghosh, David Grossman, Alan Hollinghurst, Siri Hustvedt, Howard Jacobson, Ismail Kadare, António Lobo Antunes, Amin Maalouf, Javier Marías, David Mitchell, Herta Müller, Ben Okri, Orhan Pamuk, José Luis Peixoto, Olivier Rolin, Jorge Semprún, Meir Shalev, Su Tong, Derek Walcott et Kjell Westö?

A noter que le livre existe en français et en néerlandais.

Pour lire un extrait de "Les présents de l'écriture", c'est ici.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire