Nombre total de pages vues

lundi 19 mars 2018

La Rue de Flandre sous la plume d'Edgar Kosma

Edgar Kosma.

Un trajet en métro, en tram ou en bus? Une attente imprévue à cause d'un rendez-vous ou d'un train en retard? L'envie de lire une histoire complète en peu de pages avant de dormir? Le bon plan de prendre un abonnement hebdomadaire (différentes durées possibles) à une nouvelle inédite, due majoritairement à un auteur belge? La collection "Opuscule" des Editions Lamiroy est pour vous.

Tous les vendredis depuis le 1er septembre 2017, elle vous envoie par la poste une nouvelle, à petit prix (4€ +1€ de frais de port), sous enveloppe en papier vitrail - on peut aussi trouver les "opuscules" en librairie. Page de titre élégante, impression soignée réalisée en Belgique, format s'adaptant à toutes les poches, ces précieux opuscules d'une cinquantaine de pages permettent d'avoir toujours un petit bout de livre à se mettre sous la dent.

Vendredi dernier a paru "L'assassin n'habite pas Rue de Flandre" d'Edgar Kosma (Lamiroy, "Opuscule", 50 pages), le 29e titre de la collection. Une nouvelle en cinq personnages et autant de chapitres qui se déroule évidemment dans le quartier de la rue de Flandre, près de la Bourse, à Bruxelles. On y rencontre d'abord l'étrange personne qu'est l'Américain, un peu simplet mais fort gentil, qui a pour passion de photographier les filles qu'il croise de dos.

L'Américain, un homme de très petite taille, à casquette de base-ball. Il ne sait rien de la vie et apparaît d'une naïveté inouïe. Surtout quand son chemin croise celui d'une jeune Française exilée à Bruxelles pour ses études. Surtout quand les derniers clichés qu'il a fait développer chez le photographe local éveille de graves soupçons chez ce dernier. En une langue précise, finement observatrice, Edgar Kosma campe remarquablement ses personnages qui évoluent dans ce coin de Bruxelles qu'on reconnaît bien tout en tissant une intrigue qui tient en haleine jusqu'à la fin.

Opuscules parus et à paraître

  1. Eric Neirynck: "L'apostrophe Bukowski" (1er septembre 2017)
  2. Thierry Coljon: "TCJ n'existe pas" (8 septembre 2017)
  3. Isabelle Wéry: "Fumer des Gitanes" (15 septembre 2017)
  4. Jacques Mercier: "Des matins lumineux" (22 septembre 2017)
  5. Marc Meganck: "Juste une nuit comme avant" (29 septembre 2017)
  6. Mario Guccio: "Lettre d'amour sous influences" (6 octobre 2017)
  7. Adeline Dieudonné: "Seule dans le noir" (13 octobre 2017)
  8. Carlos Vaquera: "Ailleurs" (20 octobre 2017)
  9. Marc Alpozzo: "Lettre au père" (27 octobre 2017)
  10. Véronique Bergen: "Émeutes en milieu urbain" (3 novembre 2017)
  11. Jean-Louis Sbille: "Le 18, tram magnifique" (10 novembre 2017)
  12. Charlotte Dekoker: "Un supermarché nommé désir" (17 novembre 2017)
  13. Alain Doucet: "Omelette" (24 novembre 2017)
  14. Marka: "Pee Bee" (1 décembre 2017)
  15. Colette Boucart: "Le catalisseur" (8 décembre 2017)
  16. Ziska La rouge: "Le goût de tuer" (15 décembre 2017)
  17. Pascal Houmard: "Pluie mortelle" (22 décembre 2017)
  18. Sandra Di Silvio: "Souris!" (29 décembre 2017)
  19. Pierre Graas: "Le Domaine des Oiseaux" (5 janvier 2018)
  20. Jacques Cauda: "L'amour la jeunesse la peinture" (12 janvier 2018)
  21. Patrick Delperdange: "Si le cœur nous en dit" (19 janvier 2018)
  22. Jean Vincent: "La vie amoureuse de Jacques Gamblin" (26 janvier 2018)
  23. Xavier Vandemergel: "Quand on n'a que l’amour" (2 février 2018)
  24. Hugues Hausman: "Slow dating" (9 février 2018)
  25. Marie-Jo Vanriet: "Les pommes" (16 février 2018)
  26. Céline Scoyer:  "Hamleteke" (23 février 2018)
  27. Brice Depasse: "Ob-La-Di, Ob-La-Dan" (24 février 2018)
  28. Pierre Guyaut-Genon: "Wight Spirit" (9 mars 2018)
  29. Edgar Kosma: "L'Assassin n'habite pas Rue de Flandre" (16 mars 2018)
  30. Pierre Hoffelinck: "Le don d'Erik" (23 mars 2018)
  31. Jeremy Bouquin: "Jane" (30 mars 2018)
  32. Thierry Zaman: "Le semeur de livres" (6 avril 2018)
  33. Félix Polak: "Atomium 2018" (13 avril 2018)
  34. Kate Milie: "Muséum" (20 avril 2018)
  35. Raoul Reyers: "Casus horribilis" (27 avril 2018)


Il est aussi possible de prendre la collection "Opuscule" en marche, comme l'indique son site.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire