Nombre total de pages vues

vendredi 24 avril 2020

Adil, une histoire de violence policière ordinaire

Temps de lire, de relire, de découvrir, de se souvenir, de faire fondre sa PAL,
pour les petits et pour les grands #confinothèque22


"Les violences policières systémiques ne se cantonnent pas à la France, loin de là", écrit Remedium, cet enseignant français qui, artiste engagé par ailleurs, fait connaître les violences policières par ses bandes dessinées (lire ici). "Partout ailleurs, les mêmes causes engendrent les mêmes effets et les mêmes conséquences. Du fond de son quartier populaire de Bruxelles, Adil en a tragiquement fait les frais. Son affaire, véritable scandale comme les Belges savent parfois en créer, commence à faire un peu de bruit. A nous tous de faire en sorte qu'elle ne retombe pas tout aussi vite dans l'oubli."

Scandalisé par l'histoire du Bruxellois Adil, 19 ans, arrivée en même temps quasiment que celle d'un motard français grièvement blessé par la police,, Remedium a traversé la frontière et reconstitué ce funeste après-midi. Voici ce nouveau "Cas de force majeure". Pour qu'on n'oublie pas Adil, ni ceux et celle dont la mémoire est perpétuée dans ces "Histoires de violences policières ordinaires", Cédric, Zineb, Ramatoulaye, Sofiane, Houssam, Mohamed.




















Aucun commentaire:

Publier un commentaire