Nombre total de pages vues

samedi 12 décembre 2020

Arno, artiste rock né à Ostende

Arno.

Il fait un temps belge, gris, humide, désagréable. Idéal pour se plonger dans le troisième numéro de la série littéraire mensuelle "L'article" des éditions Lamiroy (lire ici). Daté de décembre et signé Thierry Coljon, il s'intitule "Arno, le roi des Belges" (Lamiroy, "L'article", 35 pages).  Un "article" relu et augmenté par le chanteur en personne, nous signale-t-on en éditorial, qui redonne lumière, énergie et joie. Arno, c'est bien sûr la trajectoire Ostende-Bruxelles, inaugurée par Léopold Ier quand il fit son entrée en Belgique par La Panne, nous rappelle encore Maxime Lamiroy.

Arno, au magnifique acronyme "artiste rock né à Ostende", nous est conté avec allégresse de ses débuts dans la musique avant même le groupe TC Matic jusqu'à aujourd'hui où il est maintenant âgé de 71 ans. Arnold Charles Ernest Hintjens de son vrai nom nous apparaît dans cet essai biographique comme un homme fou de musique et attentif au monde dans lequel il vit. Si le chanteur s'abrite souvent derrière sa manière de parler, à la fois lance et bouclier, l'homme se révèle avec simplicité dans ce texte fourmillant d'informations tant sur son œuvre et les musiciens qui l'accompagnent que sur son rapport aux femmes par exemple. Emaillé d'une foule d'anecdotes et mettant en rapport la vie et les chansons d'Arno, le texte se lit avec grand plaisir. Il nous dévoile un Arno, belge, roi de la zwanze et d'un rock blues ou d'un blues rock qui n'appartient qu'à lui. Un mec qui a décidé de vivre sa vie.

Informations et abonnements ici.

Arno en concert.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire