Nombre total de pages vues

jeudi 2 avril 2015

La Journée internationale du livre pour enfants, je la célèbre avec la très douée Roxane Lumeret

Hans Christian Andersen est né le 2 avril 1805 à Odense au Danemark. Cette date a été choisie par l'IBBY (International Board on Books for Young people) pour célébrer chaque année la Journée internationale du livre pour enfants. Selon les années, les pays y mettent plus ou moins d'enthousiasme. Cette fois, c'est l'UAEBBY (UAE Board on Books for Young People), soit la section nationale des Emirats Arabes unis au sein de l'IBBY, qui a créé l'affiche. "Many Cultures One Story", y lit-on. Titre qui est précisé ainsi: "We speak many languages and come from different backgrounds, Yet we share the same stories."

Pour ma part, j'ai décidé de célébrer autrement cette journée. J'ai choisi un album extraordinaire qui sort précisément aujourd'hui le 2 avril, "L'Enciellement de maman" de Roxane Lumeret (Albin Michel Jeunesse, 48 pages). Un titre étrange pour un livre qui ne l'est pas moins mais qui embarque immédiatement son lecteur à son bord. Il a une façon unique d'aborder le deuil, sans rien en cacher mais avec une immense pudeur et une tendresse tout aussi grande.

La Biche dans sa chambre. (c) Albin Michel Jeunesse.
L'histoire se déroule dans une station spatiale, d'où la fusée en couverture et le poste de pilotage en premières pages de garde, avec vue sur la Terre. On découvre l'héroïne de l'album, la Biche, dans sa chambre - elle a une forme de biche. Elle lit et peint des masques à accrocher au mur. Le vacarme venu de la cuisine l'informe que le dîner est prêt. En effet, son père, qui a l'aspect d'un cerf, sert la soupe à la famille avant le départ en mission de la mère, ingénieure en chauffage spatial et d'apparence humaine.

Le départ en mission de Maman. (c) Albin Michel Jeun.
Déjà, on apprécie les illustrations originales de Roxane Lumeret, comme dans cette scène de départ, à la fois logiques et décalées, dont chaque élément sera utilisé par la suite.
Mais c'est tout de suite après que l'auteure-illustratrice française va donner la mesure de son talent, tant dans le texte que dans les images. Car la maman meurt durant ce voyage et le papa doit l'annoncer à la Biche - un petit coin d'image confirme le terrible accident.


La Biche découvre Maman dans sa chambre. (c) Albin Michel J.
Dans sa chambre où son père l'a envoyée le temps d'un coup de téléphone, la jeune fille découvre une incroyable surprise: sa Maman en personne, glacée, frissonnante, avec dans les cheveux les étoiles qu'elle avait promis de rapporter à sa fille. Biche tente de la réchauffer et, après un bisou, part à l'école avec Papa.

En chemin, dans la capsule spatiale collective, la Biche tente de parler à son père de son invitée-surprise. Mais, perdu dans son chagrin, ce dernier ne l'entend pas. En classe, l'écolière repense à sa mère, "pas tout à fait comme d'habitude". A son retour, Maman n'a pas bougé et la Biche tente de lui donner un corps de rechange, ce qui vaut une séquence de choix exquise...

Les heures passent et Papa est toujours muet même s'il prépare un bon repas pour sa fille. Ce sont les chats du voisinage qui vont organiser le départ de Maman auquel assiste la Biche avant de regagner sa chambre. Là, son papa vient lui parler de la cérémonie d'enciellement prévue le lendemain, avec les grands-parents et les amis. L'adieu a lieu, émouvant et rassurant à la fois. Puis, la famille rentre à la maison. "Tous étaient calmes et silencieux." Apaisés, tournés vers la suite de la journée, veillés par Maman à qui la Biche pense bien sûr en s'endormant.

"L'enciellement de Maman" est un magnifique album sur la mort, à l'écoute de l'endeuillé qui trouve sa parade face au choc brutal de l'annonce et revient petit à petit à la réalité. Le texte écrit à la main en lettres vertes donne de la douceur au thème tout comme les images oniriques permettent de s'en approcher petit à petit, en faisant les mêmes détours que la Biche. Les décalages plein d'idées et de douceur de Roxane Lumeret se posent sur un drame et l'accompagnent jusqu'au retour de l'apaisement. Un très grand livre.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire