Nombre total de pages vues

lundi 27 avril 2015

L'impérial "Monsieur" des Guillaume-Galeron

Spécial "copinage" pour Marie-Ange,
mais comme l'album est toujours disponible et est excellent,
pourquoi se priver?

"Monsieur" est cet album où Marie-Ange Guillaume (textes) et Henri Galeron (illustrations) célèbrent le chat absolu (Les Grandes Personnes, 18 pages cartonnées, 2008). Noir et blanc, les oreilles bien droites, ses yeux dorés fixés sur le lecteur mais les moustaches au repos, il s'avance, impérial sur ses pattes de velours, sur la couverture de l'album. "Monsieur" donne son nom à cet irrésistible album à la facture originale: un tout-carton non réservé aux bébés et de très grand format (25 x 39 cm).

Toujours pleines d'humour, décalées et en style hyperréaliste, les images d'Henri Galeron sont très à leur avantage sur ces vastes espaces de papier, le texte dont elles sont le contrepoint étant rejeté en bord de page pour laisser tout le loisir de les contempler.

"J'habite chez mon chat...." (c) Les grandes personnes.
Envahissant, "Monsieur"? Pas plus dans les illustrations que dans la vie. Pas du tout donc, enfin pas plus qu'un autre matou. Car tout le monde sait que c'est l'humain qui habite chez son chat et non l'inverse. Marie-Ange Guillaume en donne des preuves savoureuses, qui oscillent entre émotion et moquerie.

"Monsieur", grand prédateur... (c) Les grandes personnes.
L'auteure s'amuse à consigner les faits et gestes du héros à quatre pattes. Elle détaille ce qui lui appartient dans un appartement, conte ses exploits de prédateur, étale ses goûts artistiques, insiste sur son absence de convenance, dévoile sa manière de faire l'andouille en cas de bêtise, pointe son irrespect total pour le sommeil des autres alors que lui dort caché et en paix…

Il n'y en a que pour le chat, coutumier de ces disparitions que les humains craignent plus que tout, et c'est bien pour cela qu'on l'aime, ce "Monsieur", ainsi que tous ses congénères pleins de mystères.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire