Nombre total de pages vues

dimanche 5 avril 2015

Les délicieux lapins-poulpes de Malika Doray

En ce jour de Pâques, une histoire de lapins, mais pas que...

Malika Doray est une illustratrice admirable qui a un talent fou pour s'adresser de façon artistique aux plus jeunes. Il n'en est pas autrement dans son nouvel album, le malicieux "Si les parents lapins dormaient avec leurs enfants..." (MeMo, 32 pages). On l'a compris. Avec son trait simple et joyeux, elle va  aborder de biais, c'est-à-dire en la retournant complètement, cette épineuse histoire de coucher: enfants et parents doivent-ils dormir chacun dans leur lit ou pas?

Trois petits lapins avec leurs parents. (c) MeMo.
Dans ce formidable petit album, Malika Doray annonce la couleur en couverture et en page de titre: "Si les parents lapins dormaient avec leurs enfants..." "Avec tous leurs enfants!" "Tous les jours!" "Ce serait le bonheur!" En phylactères, les paroles fusent depuis trois petits lits. On en voit ensuite l'effet: les trois petits lapins quittent leurs couettes respectives pour rejoindre leurs parents dans le grand lit.

Cette image de bonheur tranquille, avec son jeu sur les formes géométriques, des ronds, des carrés,  des quadrillages, va être bousculée dans les doubles pages suivantes. Car toute la famille, grands-parents, oncles, tantes, cousins et cousines, décide de faire de même! Ils s'installent tous dans le grand lit, qu'il faut même agrandir.

Les propos sont extrêmement rigolos et les illustrations sont très réussies avec leurs gros traits de pinceaux multicolores.

Le fouillis de lapins dans le lit en devient presque un tableau abstrait. Il y a des oreilles de lapins partout. Les parents y remettent bon ordre: "A présent, tout le monde baisse ses oreilles..." "Et maintenant on multiplie et on allonge ses bras!" 


Un fouillis d'oreilles de lapins. (c) MeMo.

Cette nouvelle présentation est une situation idéale pour se faire des câlins tous à la fois. Mais, oreilles baissées, les personnages ressemblent dorénavant très fort à des poulpes. Ce qui permet à Malika Doray de nous entraîner tous au fond de l'océan voir comment vivent et rêvent de dormir les petits... poulpes. Chacun dans son lit comme un petit lapin, peut-être? La boucle est bouclée et le lecteur charmé. "Si les parents lapins dormaient avec leurs enfants" est un album aussi jouissif pour les yeux que pour les oreilles.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire