Nombre total de pages vues

jeudi 21 décembre 2017

Valser à Noël avec Boris Vian

"Valse de Noël", B. Vian - N. Choux. (c) Grasset-Jeun.

Que trouve-t-on dans la hotte éditoriale estampillée Noël 2017?
Guère de titres pour ce que j'ai vu (merci la poste) et peu d'enthousiasmants. Mais on peut toujours se référer aux crus choisis des années précédentes, à lire ici, ici, ici, ou encore ici.
Néanmoins, j'ai bien apprécié deux albums de ce Noël 2017 et je leur adjoins un troisième, pour son esprit d'ouverture et de paix.


Le premier est le magnifique "Valse de Noël" (Grasset-Jeunesse, 32 pages) où Nathalie Choux pose ses gracieuses  images sur un texte que Boris Vian écrivit en 1955. L'album, en grand format et sur beau papier mat, a reçu le soutien officiel du Père Noël, indique l'éditeur. C'est tout dire. Il est le troisième volume de la belle collection "La collection" (lire ici). Et le Père Noël ne s'est pas trompé dans son appréciation. L'album est parfait, enchanteur et singulièrement d'actualité.

A chaque page, le texte, rimé, commence par la formule "C'est la valse de Noël". Il raconte alors les festivités dans différents milieux qui finissent par danser ensemble une ronde joyeuse et variée. Si on découvre la valse de Noël des enfants sages, des bébés roses et des parents qu'on aime, on trouve aussi celles de ceux qui travaillent, sont  pauvres, se battent... Une façon subtile d'appeler à la fraternité, à la paix pour tous, de célébrer les oubliés. Un bijou de texte, évocateur et simple, vibrant d'humour et d'humanité, drôle aussi, qui résonne encore davantage grâce aux magnifiques dessins de Nathalie Choux qui lui répondent et le prolongent. Ses personnages aux grands yeux, aisément reconnaissables, parfois un peu lointains pour qu'on puisse mieux s'y glisser, accompagnent superbement les vers de Boris Vian. Pour tous.

Extrait.
C'est la valse de Noël
Pour les enfants sages

Qui recevront des images

Et des caramels
Des ch'vaux, des voitures
Et des mécanos
Des boîtes de peinture
Et des jeux d'loto
C'est la valse de Noël
Pour les bébés roses
Qui auront des tas de choses
Encore bien plus belles
Des polichinelles
Des petits moutons
Et des ritournelles
Qui font ding ding dong!


Boris Vian pense à tout le monde dans sa "Valse de Noël". (c) Grasset-Jeun.

Pour lire le début de "Valse de Noël", c'est ici.


Le deuxième album se situe dans le registre humoristique. Mais un humour qui en dit beaucoup sur ce qui se passe dans nos vies. "Lettres timbrées au Père Noël" (Talents hauts, 40 pages) réunit les lettres de réclamation qu'adressent au Père Noël des enfants de 4 à 12 ans. Elisabeth Brami s'est chargée de les recueillir, Estelle Bignon-Spagnol de les mettre en images sur doubles pages. Et en couleurs.

Il y a la réclamation de la sœur aînée qui verrait bien le Père Noël envoyer son petit frère en Australie pour ne plus devoir lui prêter ses super cadeaux, celle d'Etienne dont le nounours perd ses poils, de Mohammed qui voulait un chien mais pas en peluche comme celui qu'il a reçu... Il y a aussi les lettres d'Arthur, enfant pauvre, d'Emma qui voudrait des jouets non sexistes, d'Emile dont le père militaire est parti à la guerre, d'Alexandre qui vient de perdre son Papy... Du drôle et du sérieux, du très comique et du un peu triste, du tendre et du revendicatif. Surtout, derrière tous ces griefs, une foule de sentiments d'enfants qui sont délicatement mis en scène. Un album pour rire, réfléchir et se comprendre. A partir de 5 ans.

Quand le Père Noël apporte un piano jouet... (c) Talents hauts.


Le troisième album célèbre l'esprit de paix de Noël en nous ouvrant le monde et ses habitants. Entre le documentaire et la fiction,  "Le monde est ma maison" (Saltimbanques Editions, 96 pages) est signé Maïa Brami pour les textes, bien vivants, et Karine Daisay pour les illustrations, des dessins et des collages. Il réunit les portraits de 22 jeunes habitants de pays différents, tapis rouge vers les enfants d'ici et d'ailleurs qui vivent tous dans la même grande maison.

L'album se présente de façon originale, intrigante au premier abord peut-être quand on découvre la première double page, deux grands dessins sans texte! Un enfant en buste à gauche, un paysage de sa ville à droite. La double page suivante met fin au suspense. A gauche, un texte bref est un auto-portrait de l'enfant, à droite le pays est brièvement présenté, à hauteur d'enfant , ainsi que le mode de vie, traditions culinaires, calendrier scolaire, fleurs et fruits locaux, loisirs... Ces deux textes sont  chaque fois encadrés par les mots "Bonjour" et "A bientôt" dans la langue de l'enfant.

L'album se balade du nord au sud et de l'est à l'ouest. Il montre intelligemment que tous ces enfants qui vivent sur la même terre, jouent, dorment, mangent à des moments différents et ont tous leurs propres modes de vie. Il est une incitation à découvrir l'autre en ayant quelques éléments de sa culture, y compris quelques mots de vocabulaire. A partir de 6 ans.

Pavel se raconte et présente son pays, la Bulgarie. (c) Saltimbanques Editions.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire