Nombre total de pages vues

mercredi 20 décembre 2017

Alice Zeniter, choix Goncourt de la Belgique

Alice Zeniter.


Depuis l'an dernier, une centaine d'étudiants, francophones et néerlandophones, appartenant à dix universités de Belgique décernent "leur" prix Goncourt (lire ici). Cette année, ils ont élu Alice Zeniter et son "Art de perdre" (Flammarion) par six voix contre deux à Véronique Olmi ("Bakhita", Albin Michel) et deux à François-Henri Désérable ("Un certain M. Piekielny", Gallimard). La lauréate viendra à Bruxelles au mois de mai prochain.

Les universités participantes au "Choix Goncourt de la Belgique" sont l'Université Libre de Bruxelles, l'Université Catholique de Louvain, l'Université de Liège, l'Université de Namur, l'Université de Mons, l'Université Saint-Louis Bruxelles, Universiteit Antwerpen, Universiteit Gent, Vrije Universiteit Brussel, KU Leuven, soit une de plus que l'an dernier.

Les étudiants ont débattu durant l'après-midi. La qualité de leur écoute et de leurs échanges a été remarquée. Le choix belge s'est basé sur trois critères: que le livre choisi donne envie d'en lire d'autres, qu'il ne donne pas de vision manichéenne, qu'il soit accessible à ceux dont le français n'est pas la langue maternelle. Autant de preuves de leur attention à l'autre et de leur volonté d'ouverture. 

La cérémonie de remise s'est déroulée hier, 19 décembre, à la Résidence de France, en présence de Madame Claude-France Arnould,  Ambassadeur de France en Belgique, du représentant de l'Agence universitaire de la Francophonie, de celui de l'Alliance française de Bruxelles-Europe, d'Eric-Emmanuel Schmitt, juré Goncourt qui habite à Bruxelles et d'Adrienne Nizet de Passa Porta. De nombreux étudiants étaient présents, accompagnés de leurs professeurs.

"Le choix des étudiants belges", a glissé Eric-Emmanuel Schmitt, "est conforme au pronostic que le jury du Goncourt avait émis pour la Belgique. "L'art de perdre" est une réflexion sur l'identité qui fait écho chez les étudiants belges."

Rappelons que les étudiants avaient à lire en quelques semaines toute la sélection établie par l'Académie Goncourt.

La sélection du Goncourt 2017
  • Marie-Hélène Lafon, "Nos vies" (Buchet-Chastel)
  • François-Henri Désérable, "Un certain M. Piekielny" (Gallimard)
  • Alice Zeniter, "L'Art de perdre" (Flammarion)
  • Monica Sabolo, "Summer" (J.-C. Latès)
  • Yannick Haenel, "Tiens ferme ta couronne" (Gallimard)
  • Alexis Ragougneau, "Niels" (Viviane Hamy)
  • Olivier Guez, "La Disparition de Josef Mengele" (Grasset)
  • Kaouther Adimi, "Nos richesses" (Seuil)
  • Patrick Deville, "Taba-Taba" (Seuil)
  • Philippe Jaenada, "La Serpe" (Julliard)
  • Eric Vuillard, "L'Ordre du jour" (Actes Sud)
  • Yves Ravey, "Trois jours chez ma tante" (Editions de Minuit)
  • Brigitte Giraud, "Un loup pour l'homme" (Flammarion)
  • Véronique Olmi, "Bakhita" (Albin Michel)
  • Frédéric Verger, "Les Rêveuses" (Gallimard)

Lauriers Goncourt 2017
  • Eric Vuillard, "L'Ordre du jour" (Actes Sud), prix Goncourt
  • Alice Zeniter, "L'Art de perdre" (Flammarion), prix Goncourt des lycéens, choix Goncourt de la Belgique, choix Goncourt de la Belgique, choix Goncourt de l'Espagne, choix Goncourt de la Suisse, choix Goncourt de la Pologne
  • Véronique Olmi, "Bakhita" (Albin Michel), choix Goncourt de l'Orient
  • François-Henri Désérable, "Un certain M. Piekielny" (Gallimard), choix Goncourt de la Roumanie







Aucun commentaire:

Publier un commentaire