Nombre total de pages vues

jeudi 29 octobre 2020

Le salon de Montreuil sans les stands d'éditeurs


Partout, on s'étonnait de la volonté du Salon du livre et de presse jeunesse en Seine-Saint-Denis de poursuivre l'édition 2020 par vents et marées, certes dans une version aménagée (lire ici) mais avec les stands des maisons d'édition. Ces derniers jours, plusieurs d'entre elles avaient annoncé leur intention de ne pas participer à sa 36e édition. Ce jeudi soir, la décision est tombée: le Salon de Montreuil n'accueillera finalement pas les stands d'éditeurs du 2 au 7 décembre. Mais aux mêmes dates, les rencontres, hors salon, des auteurs sont maintenues, comme le programme de télévision et des vidéoconférences.

Voici le communiqué du SLPJ.

L'annonce par le Président de la République, ce mercredi 28 octobre au soir, d'un confinement généralisé de plus d'un mois nous impose de faire évoluer le dispositif prévu pour notre Salon du livre et de la presse jeunesse.
Ainsi, malheureusement, la partie stands des éditeurs, valorisant le dynamisme et la grande diversité du livre ne pourra pas avoir lieu dans l'espace Paris-Est Montreuil. Mais pour autant, du 2 au 7 décembre, le Salon retentira, à Montreuil, en Seine-Saint-Denis et partout en France. En conformité stricte avec les règles sanitaires, les deux cents autrices et auteurs qui ont accepté l'invitation du Salon rencontreront,  sous de multiples formes, leur jeune public.
Avec:
- la diffusion 24/24 de la télévision du Salon sur tous les écrans (TNT et Internet). Un programme inédit d'émissions littéraires, de leçons de dessins, des rendez-vous autour de la littérature de jeunesse, flash édition, expositions animées...
- un réseau partenaire de 500 bibliothèques et librairies qui avaient déjà accepté d'être des relais décentralisés et d'accueillir des temps du Salon (mise en avant des "Pépites", prix littéraires du Salon, reproduction de l'exposition du Salon...) S'ils sont - comme nous le pensons souhaitable - ouverts en décembre, ils pourront, tout au long du mois et pour les fêtes de fin d’année, être ces relais si essentiels.
- un système de visioconférences mis en place pour maintenir le programme prévu de rencontres scolaires et des temps d’échanges professionnels.
- la transformation d'une partie du budget artistique du Salon en achat d'ouvrages des autrices et des auteurs invités et des éditeurs présents au Salon. Ces ouvrages seront destinés à des dizaines de milliers d'enfants du département de Seine-Saint-Denis, dans les établissements scolaires, les centres sociaux, les IME, les établissements hospitaliers, les structures d'accueil de l'aide sociale à l'enfance.
Nous y insérerons, sous forme de dédicace, une adresse aux enfants des autrices et auteurs invités et accompagnerons ces livres, ces histoires, ces trésors littéraires, objets de première nécessité, d'imagiers qui illustrent pour les parents et les enfants, toutes les façons de lire ensemble.
Enfin, malgré ces temps agités et confinés, nous espérons toujours qu'il sera possible de monter à Montreuil en extérieur, la grande exposition du Salon, comme signe manifeste, optimiste et résolu de la nécessité absolue, pour les enfants, de s’évader La Tête dans les images. Un acte symbolique, un espace de beauté et de liberté pour l’imaginaire, qui pourra dépasser le temps prévu du Salon et pour le moins être une destination de promenade pour les milliers de riverains proches du lieu.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire