Nombre total de pages vues

dimanche 24 novembre 2013

LC tonne toujours de la frontière linguistique

Qu'y a-t-il de plus facile à partager qu'un dessin sans texte?
Et pourtant, il existe un mur bien étanche en Belgique entre régions francophone et flamande. Dans un sens comme dans l'autre.
Résultat, je découvre seulement l'existence de l'illustrateur gantois Jan Van Der Veken, né en 1975, un adepte de la ligne claire créée par Hergé à laquelle il confère un style rétro futuriste.

Bien sûr, j'aurais pu examiner toutes les couvertures du "New Yorker" et je serais tombée sur celle qu'il a faite en janvier 2010.

Bien sûr, j'aurais pu prendre une par une les cartes postales éditées par Plaizier et j'aurais découvert les siennes.

Bon, j'ai pas fait tout ça, mais je sais où sont exposées une quinzaine de ses sérigraphies. Pour s'en faire une idée rapide, disons qu'elles rappellent les univers graphiques d'Ever Meulen et Joost Swarte, le dessinateur néerlandais qui inventa le terme de "ligne claire" en 1977 à l'occasion de l'exposition Tintin qui  s'est tenue à Rotterdam. C'est à la librairie Candide, place Brugmann, à Ixelles. Et l'accrochage est prévu au moins jusqu'au 31 décembre.

Au fil des tirages en noir et blanc ou en couleurs, on découvre un hommage à l'exposition universelle de Bruxelles en 1958 avec bien entendu l'Atomium mais aussi "Mon oncle" de Jacques Tati, sorti cette année-là, une belle séance de pétanque dans des tons céladon pâle, un clin d’œil aux amours impossibles en discothèque, boule tournante présente (l'illustration préférée de l'auteur), une intrigante scène de nuit, une curieuse séance de balançoire, des affiches pour une course cycliste et un concours de musique rock et pop...

Enfin, la première monographie de Jan Van Der Veken, "Fabrica grafica" (Die Gestalten Verlag, Berlin, 2013),  en anglais devrait être bientôt aussi disponible à la librairie Candide.

Amour impossible à la discothèque. (c) Jan Van Der Veken.




Le projet. (c) Jan Van Der Veken.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire