Nombre total de pages vues

lundi 6 novembre 2017

Mario Ramos par trois: expo, journée, nocturne

Mario par lui-même. (c) Andrea Nève et Tania Ramos.


Il faut voir les enfants courir dans l'exposition "Mario Ramos, auteur-illustrateur jeunesse" qui se tient jusqu'au 14 janvier au Rouge-Cloître. Ils déambulent, s'arrêtent, reconnaissent les personnages des livres qui leur sont chers. Des loups, évidemment, mais aussi tous les autres animaux dont Mario Ramos a peuplé ses albums, des cochons, des souris, des singes, des lions, etc., pour le plus grand plaisir de tous. Et pour le sien d'abord. Les enfants sont ravis et je suis ravie que l'œuvre de Mario soit toujours autant appréciée. Une preuve de plus, s'il en était besoin, qu'elle est juste et nécessaire.

La visite des adultes, surtout ceux qui l'ont connu, est sans doute davantage teintée de mélancolie. C'est à la fois un immense plaisir de retrouver tout son univers graphique rassemblé en ce bel endroit et un pincement au cœur de se rappeler son absence. Regarder ses œuvres, lire les légendes de ses dessins de presse, contempler ses affiches, tout cela fait entendre en sourdine la voix de Mario. Et son rire. Autant que l'immense portrait de lui qu'a réalisé sa fille Tania.

L'exposition au Rouge-Cloître.

En même temps, il est drôlement réjouissant de retrouver aux murs d'une exposition, dans la vraie vie donc, et présenté à un public enchanté, tout ce splendide travail qu'il a dédié aux enfants, son principal public. Combien Mario Ramos ne les a-t-il pas aimés, combien ne les a-t-il pas encouragés, combien ne les a-t-il pas prévenus, en les accompagnant, des difficultés de l'existence? Combien surtout ne les a-t-il pas fait rire? Tout cela se retrouve aux cimaises du Rouge-Cloître, message de beauté et d'humanisme, agréablement mis en scène.

Les très nombreuses illustrations originales sont regroupées par albums et on se promène avec joie dans la bibliographie de Mario Ramos, que ce soit ses histoires de loup les plus connues "C'est moi le plus beau" et "C'est moi le plus fort" (L'école des loisirs/Pastel, lire ici) par exemple ou ses autres albums tout aussi irrésistibles. Ils explorent toutes les facettes de la vie, l'école, la récré, les parents, les amis, le sommeil, les rêves les plus fous, les questions les plus pertinentes (même si parfois étranges).

L'exposition au Rouge-Cloître.

Cette première grande exposition des originaux de Mario Ramos montée depuis son décès, le 16 décembre 2012 (lire ici) donne l'occasion de voir de près les illustrations qu'il a créées pour ses albums jeunesse (principalement au rez-de-chaussée), ses recherches graphiques, mais aussi ses dessins de presse, ses affiches ou ses dessins pour lui (surtout à l'étage).

L'exposition au Rouge-Cloître. 
L'exposition au Rouge-Cloître.

Recherches exposées à l'exposition au Rouge-Cloître.

D'apprécier de visu une de ses phrases-fétiches:
"Avec un crayon et du papier, tout est possible. C'est magique!"

Pratique

L'exposition "Mario Ramos, auteur-illustrateur jeunesse" se tient au Centre d'art du Rouge-Cloître jusqu'au 14 janvier, du mercredi au dimanche de 14 à 17 heures (attention, le centre sera fermé du 23 décembre au 2 janvier). Entrée: 3 €, gratuit pour les moins de 12 ans.



Ce mardi 7 novembre, date de sa naissance, sera célébrée la cinquième journée Mario Ramos. Depuis 2013 (lire ici), à l'initiative de sa famille, de ses proches, de ses amis, de son éditeur Pastel et du CLJBxl (Centre de littérature de Jeunesse de Bruxelles), le 7 novembre est le jour où plus que d'autres encore, on relit les albums de Mario. Pour rire avec lui, trembler avec lui, écouter ses messages de sage, savourer ses images simples mais éloquentes. Pour le faire vivre. Depuis l'an dernier, les librairies Sorcières soutiennent cette commémoration ainsi que les éditions de l'école des loisirs.

Plusieurs événements sont mis sur pied dans les bibliothèques et les librairies, visibles sous le label #JournéeMarioRamos.

Les libraires Sorcières fêtent Mario Ramos du 4 au 12 novembre (liste ici).

L'école des loisirs/Pastel ressort "Le monde de Mario Ramos", réalisé d'après des entretiens avec moi-même, mais le présente avec une autre couverture sur son site (à télécharger ici).


L'Ibby Belgique francophone a réalisé un numéro hors-série Libbylit d'hommage. Il complète le précédent qui peut être lu en ligne ici.








Sans oublier la nocturne organisée par le Centre d'art du Rouge-Cloître qui, dans le cadre de la #JournéeMarioRamos, ouvre gratuitement l'exposition Mario Ramos le mardi 7 novembre de 17 à 21 heures.


(c) Andrea Nève et Tania Ramos.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire