Nombre total de pages vues

vendredi 12 mars 2021

L'art textile en littérature de jeunesse

"La ronde" de Louise-Marie Cumont. (c) MeMo.

Si on connaît tous les livres en tissu destinés aux bébés, il y en a toujours eu à toutes les époques, on sait moins que l'art textile peut aussi superbement s'exercer en littérature de jeunesse. On a l'occasion de s'en rendre compte à partir de ce samedi 13 mars à Liège puisque la galerie Les Drapiers (Rue Hors-Château 68) expose jusqu'au 24 avril les "Pages textiles" signées Louise-Marie Cumont, une plasticienne vétéran du genre, et Sandra Dufour, qui le pratique depuis 2007.

L'exposition présentera des œuvres originales en petit format de ces deux grands noms de la littérature de jeunesse, reproduites pour la plupart en livres. L'occasion de découvrir leurs univers textile proches, faits de couture, de broderie et de sérigraphie. De douceur, de poésie et qui incitent aussi à la réflexion.

Née en 1957, la plasticienne française Louise-Marie Cumont crée des livres pour enfants en tissu depuis plus de trente ans. D'abord aux Trois Ourses, ensuite chez Memo. On lui doit:

"Larmes"
(2008), cet album muet qui invite à réfléchir à la banalisation de l'usage du tissu de camouflage, créé pour les soldats et les guerres.

"Les chaises"
(2009), danses expérimentales autour de chaises immobiles.

"Au lit!"
(2009), sauf qu'il n'y a pas de lit mais des petits et des grands qui dorment seuls ou ensemble.

"A table"
(2010), la vie de famille mise en scène dans un petit théâtre en trois actes.

"En voiture"
(2011), la vie rêvée des enfants dans les vies réelles d'adultes en lien avec la voiture.

"La roue"
(2013), éventail de galipettes et de contorsions graphiques pour petits et grands.

"La ronde"
(2016, lire ici), paisible bestiaire provenant d'anciennes pièces de tissu brodées par des femmes bengalies.












"Ulysse et Pénélope" de Sandra Dufour. (c) Ed. Thierry Magnier.

L'auteure-illustratrice française Sandra Dufour est, elle, née en 1982. Diplômée des Arts Déco de Strasbourg en 2007, elle a étudié la broderie au National College of Art and Design de Dublin en 2006. Elle a été récemment en résidence à Liège avec le projet d'album "L'idée de Marnie", mettant en scène le fil de l'idée. Elle brode des pages, qu'elle scanne et réunit dans des livres depuis 2007. On lui doit:

"Mette et les cygnes sauvages"
(texte de Muriel Bloch, Thierry Magnier, 2012), une version originale du conte d'Andersen, "Les cygnes sauvages".
"Ulysse et Pénélope"
(Editions Thierry Magnier, 2018), un chant d'amour librement inspiré des récits mythologiques d'Homère.



les couvertures de deux romans de Marie Desplechin, pour leur passage en poche, "Satin Grenadine" et "Séraphine" (l'école des loisirs).







 La toute jeune librairie jeunesse La Grande Ourse (Rue Maghin 95) propose, elle, une sélection d'albums des deux artistes ainsi qu'une rencontre entre Louise-Marie Cumont et Sandra Dufour. Cette rencontre aura lieu le samedi 13 mars 2021 de 11h à 12h30 et sera retransmise vie ce lien.

"Larmes" de Louise-Marie Cumont. (c) MeMo.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire