Nombre total de pages vues

lundi 21 novembre 2016

Perrine Rouillon, "dessinautrice"

Quel plaisir de retrouver Perrine Rouillon et  sa "Petite Personne" (née en 1995 chez 813 éditions puis reprise et multipliée au Seuil) dont elle est indissociable. La "dessinautrice" comme elle aime se présenter ne résiste pas aux longs titres et s'est, cette fois, surpassée. Elle publie "Moi et les autres Petites Personnes on voudrait savoir pourquoi on n'est pas dans le livre en plus c'est la première fois que je mets mes bras comme ça" (Editions Thierry Marchaisse, 176 pages), un super album sur beau papier épais.

Qu'y trouve-t-on? La Petite Personne bien évidemment, et d'autres personnages, secondaires parfois, revendicateurs souvent. Ni cases ni phylactères, mais des petits traits rapides et ronds, des griffonnages pensés, pour représenter les protagonistes et leurs expressions. Quelques mots pour situer l'action ou la question et entendre les conversations. C'est peu commun, surprenant, courageux même et terriblement réjouissant. Perrine Rouillon nous parle de la vie,  de sa vie, de petites et de grandes choses. Surtout, elle dessine tout cela, créant une écriture personnelle.

"La Petite Personne est née d'une page d'écriture", explique-t-elle, "d'une ponctuation, une petite spirale que je traçais pour revenir à moi quand je ne trouvais pas les mots. Une petite ligne enroulée sur elle-même qui s'est nourrie de tout ce que je n'arrivais pas à dire pour devenir cet être intérieur, sorte d'idéogramme du moi, qui a noué un dialogue avec mon écriture."

Les Petites Personnes. (c) Ed. Th. Marchaisse.

C'est un petit bout de chemin hors du temps et des modes que nous propose Perrine Rouillon dans cet album qui décoiffe et interpelle. Quelques traits arrondis et elle crée un personnage. Quelques mots et elle fait naître sourire, rire, questionnement, amusement. On rencontre aussi les interrogations d'une artiste lorsqu'elle crée, sans emphase. Les questions à la Petite Personne, celles de la Petite Personne et les dialogues qu'elles engendrent sont autant de petits bonheurs pour les yeux et pour l'âme. "L'instance narrante" a été très bien inspirée de reprendre certains personnages déjà rencontrés dans de précédents albums. Que ferait-on sans toutes ces Petites Personnes?

La Petite Personne émue. (c) Ed. Th. Marchaisse.


D'autres albums de Perrine Rouillon avec la Petite Personne

Plusieurs albums délicieux existent, ou ont existé.

  • "La Petite Personne" (813 édition, 1995)
  • "Mona-mie, la petite personne" (Seuil, 1997)
  • "Le Diable, l'Amoureux et la Photocopine" (Seuil, 1999)
  • "Le Petit Dessin avec une culotte sur la tête" (Seuil, 2001)
  • "La Petite Personne et la Mort (chanson de gestes)" (Seuil Jeunesse, 2003)
  • "Tu me dessines et tu me regardes pas" (Seuil, 2004)
  • "L'Abécédaire de la Petite Personne" (Seuil, 2008)


















Aucun commentaire:

Publier un commentaire