Nombre total de pages vues

lundi 8 octobre 2018

Mettre la Belgitude en valeur

Auteurs belges, traducteurs belges, éditeurs belges du secteur jeunesse, comment les mettre en avant dans la grande mer qu'est la littérature? Deux initiatives voient le jour en même temps, un prix littéraire jeunesse et un cahier de coloriage pour les enfants.



Le prix Prem1ère Victor du Livre jeunesse


La nouvelle avait été évoquée en février par Corinne Boulangier, patronne de la Prem1ère lors de la remise du prix Prem1ère à la Foire du livre de Bruxelles. Plus de nouvelles depuis. Mais l'affaire a resurgi lors du premier Salon du livre jeunesse de Bruxelles, dans un palais du Heysel convivial et coloré qui a joyeusement présenté un très large panorama de l'offre éditoriale jeunesse.

Laurent Dehossay, responsable du Prix Prem1ère pour la RTBF a annoncé la création du Prix Première Victor du Livre Jeunesse, Victor parce que le Fonds Victor y est associé. Pour rappel, le Fonds Victor a été créé par Francis Van de Woestyne et Patricia Vergauwen  en hommage à leur fils Victor, décédé accidentellement à treize ans et passionné de lecture, afin que les jeunes de son âge accèdent au plaisir de lire.

Ce prix s'adresse à des groupes de jeunes de 12 à 15 ans, classes, mouvements de jeunesse, clubs de lecture etc. Il vise à mettre en valeur les acteurs belges de l'édition, auteur, traducteur, éditeur. Les candidats jurés doivent s'inscrire ici et auront à départager cinq romans, choisis par des spécialistes.  Deborah Demblon, qui s'occupe du nouveau prix à la RTBF présente la première sélection: "Il y a des auteurs belges, Thierry Robberecht et Mathieu Pierloot,  les trois éditeurs belges Mijade, Ker Editions et Alice Jeunesse, un collectif d'auteurs, une traductrice belge, Emanuèle Sandron, et aussi Fabienne Blanchut, une écrivaine française vivant en Belgique mais publiée en France, dans les Hautes Pyrénées." Quels sont les critères de sélection? Pas très clairs donc si ce n'est que les ouvrages doivent avoir été publiés endéans les cinq ans.

Les cinq livres sélectionnés

  • "Reborn", Thierry Robberecht ( Mijade)
  • "Torsepied", Ellen Potter traduit par Emmanuèle Sandron (Alice jeunesse)
  • "Le peuple des Lumières", œuvre collective (Ker Éditions)
  • "En grève!",  Mathieu Pierloot (l'école des loisirs)
  • "1749 miles", Fabienne Blanchut (De Plaines en Vallées)

Les groupes de jeunes jurés auront à élire le livre qu'ils préfèrent entre les cinq. Résultats attendus fin avril 2019.



Un album de coloriage pour les enfants



L'autre initiative belge est le cahier en format A4 "Colorie, c'est du belge!", concocté par le Centre de Littérature de Jeunesse de Bruxelles. Il propose un choix de dessins d'auteurs-illustrateurs belges (ou assimilés car vivant ici) à "colorier" selon l'inspiration de chacun, certains se prêtant sans doute mieux que d'autres à l'opération proposée.

Ont participé au projet, par ordre alphabétique,

  • Mathilde Brosset
  • Sophie Daxhelet
  • Sabine De Greef
  • Ian De Haes
  • Max de Radiguès
  • Peter Elliott
  • Jean-Luc Englebert
  • Loïc Gaume
  • Quentin Gréban
  • Emile Jadoul
  • Thomas Lavachery
  • Marie Mahler
  • David Merveille
  • Nathalie Paulhiac
  • Catherine Pineur
  • Mario Ramos
  • Rascal
  • Françoise Rogier
  • Annette Tamarkin
  • Marc Van Enis
  • Michel Van Zeveren
  • Marie Wabbes

Ils ont tous, en association avec leurs éditeurs respectifs, offert un ou plusieurs de leurs dessins pour la cause du coloriage belge.

Intéressant aussi, le fait que toutes ces illustrations sont téléchargeables en format PDF et en HD sur le site du CLJBxl (ici), permettant ainsi l'impression et l'usage de ces dessins offerts. De plus, sur le site, chaque dessin est accompagné d'une notice biblio-biographique de l'auteur.

Un projet qui invite à colorier "de qualité ET local!" et suggère de lire ensuite les livres dont sont extraites les illustrations.

Un des dessins de Marie Wabbes.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire