Nombre total de pages vues

mardi 9 octobre 2018

Un auteur, deux types de rencontres, trois lieux

Wilfried N'Sondé.

Wilfried N'Sondé a débarqué en littérature il y a une dizaine d'années avec un premier roman, "Le cœur des enfants léopards" (Actes Sud, 2007), immédiatement remarqué. L'écrivain né en 1968 à Brazzaville (République du Congo), émigré à Melun en France à l'âge de cinq ans, reçut pour ce livre le prix des Cinq continents de la Francophonie (lire ici) et le prix Senghor de la création littéraire. Au terme de ses études en sciences politiques à Paris, il partit vivre à Berlin pendant vingt-cinq ans avant de revenir à Paris.

Après ce premier livre, les publications de celui qui est aussi musicien et chanteur n'ont plus cessé, "Le silence des esprits" en  2010, "Fleur de béton" en 2012, "Berlinoise" en 2015, toujours chez le même éditeur. Et, en début d'année, "Un océan, deux mers, trois continents" (Actes Sud, 272 pages), roman époustouflant, à la fois historique et d'aventures, qui a reçu en avril le prix Ahmadou Kourouma, décerné annuellement par le Salon international du livre et de la presse de Genève.

A Genève, le prix Kourouma 2018.

"Un océan, deux mers, trois continents" raconte la trajectoire étonnante de Nsaku Ne Vunda, né vers 1583 sur les rives du fleuve Kongo. Baptisé Dom Antonio Manuel le jour de son ordination, le voici, au tout début du XVIIe siècle, chargé par le roi des Bakongos de devenir son ambassadeur auprès du pape au Vatican. En faisant ses adieux à son Kongo natal, le jeune prêtre ignore que le long voyage censé le mener à Rome va passer par le Nouveau Monde dont le Brésil, et que le bateau sur lequel il s'apprête à embarquer est chargé d'esclaves…. Ce roman d'aventures basé sur une histoire vraie est un formidable plaidoyer pour la tolérance.

Un livre particulièrement tentant qui vaut vraiment la peine qu'on s'y intéresse, surtout que son auteur, Wilfried N'Sondé, va participer tout bientôt à différentes rencontres littéraires en Belgique autour de ce titre, son dernier livre en date. "Un océan, deux mers, trois continents" est dédié à ses enfants et s'ouvre sur cette phrase terrible, de l'auteur lui-même: "Dieu, sais-tu? Dieu s'est tu... Ils m'ont vendu."

Sur le site de son éditeur, Wilfried N'Sondé s'explique.
""Un océan, deux mers, trois continents" est l'aboutissement d'un projet qui a germé dans mon esprit il y a environ sept ans, celui de composer un roman d'aventures inscrit dans un contexte historique tendu. Quand j'ai découvert le destin incroyable de Dom Antonio Manuel dans un livre que m'avait conseillé mon frère historien, j'ai tout de suite su que je tenais le personnage principal de mon histoire.
J'avais hâte d'écrire son épopée, de raconter les dangers qu'il avait rencontrés depuis son village natal du Kongo jusqu'au Vatican. Je l'imaginais sous les traits d'un homme simple, armé de son amour pour ses frères et sœurs humains, quels qu'ils soient et d'où qu'ils viennent. Un héros qui allait réussir à échapper au pouvoir des puissants de son temps et à faire triompher ses idéaux!
J'ai alors commencé à me documenter et me suis plongé dans cette époque à la fois terrible et fascinante que fut le XVIIe siècle, entre esclavage, flibusterie, servage et Inquisition. Très vite, l'immensité de la tâche m'est apparue telle que j'ai d'abord finalisé deux autres livres avant de relever ce défi littéraire qui parfois, je l'avoue, m'a semblé insurmontable… La force d'aller au bout de ce roman m'est venue de l'envie de sortir de ma solitude d'enquêteur pour partager les détails inédits que je découvrais au gré de mes recherches.
J'ai beaucoup réfléchi à la construction du texte, à son rythme. Pour trouver la voix du narrateur, j'ai créé une langue qui rappellerait le passé tout en restant proche de mes contemporains, de nature à susciter leur émotion. J'espère que mon enthousiasme pour le parcours de Dom Antonio Manuel s'avérera communicatif, c'est par lui que je voudrais transmettre l'idée qu'il existe une humanité qui nous rassemble tous et qui mérite d'être célébrée, quelles que soient nos croyances, nos couleurs, ou nos origines."

Pour lire le début de "Un océan, deux mers, trois continents", c'est ici.

Trois dates


Wilfried N'Sondé sera le soir du lundi 22 octobre à la Maison Autrique de Schaerbeek (Bruxelles) dans le cadre du cycle "Portées-Portraits" de la compagnie Albertine de Geneviève Damas, qui, intitulant cette nouvelle saison, "Reculer les murs", nous invite à sortir de nos zones de confort et à investiguer des territoires inconnus. Dispositif habituel: rencontre de l'auteur avec le public dès 19 heures et lecture spectacle d'"Un océan, deux mers, trois continents" à 20h15. Celle-ci sera assurée par Samuel Padolus, accompagné au piano par Eric Bribosia, dans une mise en voix de Geneviève Damas.

Le lendemain, le mardi 23 octobre, la même lecture aura lieu à la Ferme du Douaire du Centre Culturel d'Ottignies à 20h30. Elle sera suivie d'un échange avec l'écrivain.

En outre, durant son séjour, Wilfried N'Sondé rencontrera via Bibla-Lire en classe des classes de lycéens de la région de Bruxelles-Capitale ainsi que de la région liégeoise.

Il interviendra enfin le mercredi 24 octobre à l'Université de Liège dans le cadre du cours d'"Introduction aux grandes littératures occidentales" donné par Luciano Curreri, professeur ordinaire, et Laurent Demoulin, chef de travaux, de 18h15 à 20 heures à la salle Noppius (Galerie Opéra, place de la République française).

Pratique

"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N’Sondé.
Mise en voix: Geneviève Damas
Lecture: Samuel Padolus
Piano: Eric Bribosia
Durée de la lecture-spectacle: 1 heure 15

Lundi 22 octobre à la Maison Autrique (chaussée de Haecht, 266 à 1030 Bruxelles).
Rencontre avec l'auteur à 19 heures, lecture-spectacle à 20h15
Prix des places: 8 € (qui comprend un verre offert et l'occasion de visiter toute la maison)
Renseignements et réservation: 02/245.51.87 ou albertineasbl@gmail.com

Mardi 23 octobre à La Grange du Douaire (avenue des Combattants, 2 à 1340 Ottignies-Louvain-la-Neuve)
Lecture-spectacle à 20h30, rencontre avec l’auteur ensuite
Prix des places: de 14 € à 7,50 €
Renseignements et réservations: 010/43.57.10

Une coproduction d'Albertine et de l'ONG CEC (Coopération Éducation Culture), avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service de la Promotion des lettres, de la Maison Autrique, de la SCAM, des Bibliothèques Communales de Schaerbeek, du Centre Culturel d'Ottignies et de Bibla-Lire en classe.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire